Accueil Epargne Le franc suisse est-il vraiment un refuge ?