Accueil Epargne Dennis Hastert, pendu par sa propre corde