Accueil Epargne Taux négatifs, emprunt, monnaie : une triple absurdité