Accueil LiberalismeInflation et récession Une question à 2 700 milliards de dollars