Accueil Politique et vie quotidienneArgent public Faut-il “abolir les milliardaires” ?