Euro et dollar en baisse face à l’or

Rédigé le 8 septembre 2017 par | Banques Centrales, Simone Wapler Imprimer

A la suite du discours de Mario Draghi, l’euro et le dollar se sont dépréciés face à l’or. La confiance du public dans les banques centrales s’érode.

Hier, Mario Draghi président de la Banque centrale européenne s’exprimait et l’industrie financière buvait ses paroles en attente d’assurance sur les liquidités futures.

Voici l’effet instantané de ses mots sur les cours de l’or et de l’argent.

Sur fond presque doré, la courbe rouge donne les cours instantanés de l’once d’or exprimé en euro en haut et en dollar en bas. Les courbes grises sont les courbes de la veille.

Sur fond presque argenté, les courbes rouges et grises donnent les mêmes informations pour l’once d’argent.

Comme vous pouvez le constater, l’or et l’argent sont d’abord partis à la hausse que ce soit en euro ou en dollar. Ensuite, après une hésitation à la baisse, le cours de l’or en euro est revenu à son état antérieur.

Qu’en conclure ?

Rien, ou tout au moins, rien de cette façon. Il faut adopter un autre point de vue.

Il y a très longtemps, après divers tâtonnements et essais des bipèdes, l’or et l’argent ont été choisis comme monnaies face à rien (écorces, papiers, reconnaissances de dette) ou à quelque chose (coquillages, bétail, céréales, perles de verre, … ).

Ce n’est pas un prince, un empereur, un roi, un grand prêtre qui a décidé un beau jour seul dans son coin que l’or ou l’argent était ce qui convenait le mieux pour commercer et échanger. C’est une foule d’individus, aujourd’hui retombés en poussière, qui sont arrivés à cette conclusion.

Parfois, il reste une trace des réflexions de quelques « intellectuels » comme Platon, Aristote, Oresme, Copernic, Gresham, Cantillon…

L’or et l’argent se sont imposés de façon pragmatique et démocratique tout simplement parce que c’est ce qui marchait le mieux. La « valeur ajoutée » d’un système centralisé imposé par un prince, seigneur, empereur se bornait à un sceau certifiant une pureté et un poids. Cette « valeur ajoutée » devenait souvent « nuisance ajoutée » lorsque ce personnage en mal d’argent décidait de tricher.

Ce « super-bitcoin » pourrait exploser à la hausse après le 30 septembre

Cette crypto-monnaie ne coûte que quelques euros pour l’instant… mais elle pourrait prendre 500%… 1 000%… et pourquoi pas plus… dans les semaines à venir.

Pour profiter de son potentiel spectaculaire, 20 € suffisent :

Cliquez ici pour vous positionner dès maintenant.

Qui sont les barbares ?

Que sont l’or et l’argent au XXIème siècle, à l’heure de l’ « homme augmenté », d’internet, de l’électricité nucléaire et du moteur à explosion ? Que pèsent Platon, Aristote, Oresme, Copernic, Gresham, Cantillon et autres fantômes qui s’éclairaient à la bougie, ne lisaient pas Game of Throne et ne regardaient pas la téléréalité ? L’or et l’argent sont-ils encore quelque chose ou rien d’autre qu’une « relique barbare »» comme le prétendait Keynes ?

Probablement encore quelque chose puisque :

Dans ce cas, vous pouvez dire au vu des courbes d’hier que

Comme en toute chose, il y a la valeur et le prix. La valeur est ce que chacun attribue à un moment donné à quelque chose, c’est dire la satisfaction que chacun anticipe de la possession de quelque chose qu’il convoite. Le prix est ce qu’une personne accepte de payer en fonction de sa propre échelle de valeur.

Le matin, je préfère le thé et vous le café. Mais ce sont les préférences de milliards d’individus que nous ne connaissons pas qui vont orienter les surfaces de plantations de thé et de café ; la météo va avoir son mot à dire ; les prix du transport vont jouer ; la résultante de tout cela sera un prix. Le thé peut augmenter ou devenir difficile à trouver et je peux me décider de ma rabattre sur du café ou autre chose.

Mais pour les monnaies, que signifient la valeur et le prix ?

En direct de la tombe d’Aristote

Lorsque l’euro monte face au dollar, cela veut dire que des gens accordent plus de valeur à l’euro qu’au dollar.

Mais lorsque l’or monte face à l’euro et au dollar, cela veut dire que des gens accordent plus de valeur à l’or qu’à l’euro ou au dollar.

L’or n’est que le témoin de la confiance que les gens accordent aux banques centrales et en ce moment, cette confiance s’érode.

Macintosh mario

J’entends Aristote ricaner dans sa tombe.

« Quoi de plus odieux, surtout, que le trafic de l’argent, qui consiste à donner pour avoir plus, et par là détourne la monnaie de sa destination primitive ? »

Pauvre, Mario : difficile de faire le poids devant Aristote.

Ce matin, de nombreux analystes indiquaient que le mouvement d’hier était un signal de nouveau marché haussier pour l’or. Ce que je traduirai par « défiance montante vis à vis des politiques monétaires ».

Objectif, selon beaucoup : 1 500 $ l’once à la fin de l’année. La monnaie démocratique reprendrait-elle le dessus sur la monnaie technocratique ?

[ NDLR : Si vous voulez voter pour la monnaie démocratique, ne vous trompez pas ! Connaissez-vous cette pièce qui possède une caractéristique bien particulière et très avantageuse quant à sa fiscalité ? Cliquez ici pour la découvrir.]

Mots clé : - - -

Simone Wapler
Simone Wapler
Rédactrice en Chef de Crise, Or & Opportunités et de La Stratégie de Simone Wapler

Simone Wapler est ingénieur de formation. Elle a travaillé dans le secteur de l’ingénierie aéronautique. Cette double casquette ingénieur/analyste financier est un véritable atout qu’elle met au service des abonnés.

Elle aborde les marchés avec l’œil du professionnel, de l’ingénieur, de l’industriel, et non celui du financier.

Son expertise, notamment dans le secteur des métaux de base et des métaux précieux, lui donne une longueur d’avance, une meilleure compréhension des vrais tenants et aboutissants du marché des ressources naturelles — un marché par ailleurs en pleine expansion, dont Simone Wapler connaît parfaitement tous les rouages, notamment au niveau de l’offre et de la demande.

Pour en savoir plus sur Crise, Or & Opportunités et La Stratégie de Simone Wapler.

Visitez le site officiel de Simone Wapler : www.Simone Wapler.fr

Un commentaire pour “Euro et dollar en baisse face à l’or”

  1.  » « Quoi de plus odieux, surtout, que le trafic de l’argent, qui consiste à donner pour avoir plus, et par là détourne la monnaie de sa destination primitive ?  »

    Pauvre, Mario : difficile de faire le poids devant Aristote. »

    Je comprends pas, cette citation est anti libérale, elle pointe du doigts le prêt à intérêt auquel Aristote était opposé.

Laissez un commentaire