Accueil Politique et vie quotidienneArgent publicDette Altice dévisse, victime du créditisme