Accueil Epargne Violence, bidonvilles et crédit