Accueil Epargne Dans un monde à taux zéro, le rendement attire le pigeon comme l’aimant la limaille de fer