Accueil Epargne Le S&P 500 à la peine… le CAC 40 en position du lotus