Accueil Epargne L’OPEP décapité, 2ème partie