Accueil Chronique Marchés, stagflation et… nudistes ?