Accueil Epargne D’Apple à Facebook, la coolitude est-elle un principe d’investissement ?