Le plan survivaliste de l’Allemagne

Rédigé le 24 août 2016 par | Cash - Cashless, Desinformation, Simone Wapler Imprimer

L’Allemagne pousse ses citoyens à être autonomes une semaine en cas de crise grave et leur conseille, dans leur bagage survivaliste, d’avoir du cash.

Ce week-end, le Frankfurter Allgemeine Sonntagszeitung a dévoilé aux Allemands un plan gouvernemental de 69 pages les incitant à avoir 10 jours de nourriture, cinq jours d’eau potable (deux litres par jour et par personne), des médicaments de base, des couvertures, du savon, une radio, du charbon, du bois, des bougies, des torches, des piles, des allumettes et… du cash !

Un journal tel que Deutsche Welle illustre le cash comme ceci.

cash

Avec le commentaire : « un matelas d’espèces fait partie des fournitures nécessaires à tout foyer en cas d’urgence. Le temps peut manquer pour aller à la banque et les distributeurs ne fonctionneront pas en cas de coupure d’électricité ». Notez bien deux absents : les billets de 500 euros et de 200 euros.


Au fait, avez-vous signé notre pétition « Non à la société sans cash » ? Une société sans cash serait immédiatement désorganisée en cas d’urgence grave. Ne nous laissons pas faire : cliquez ici pour participer.


Ce plan de « défense civile » devrait être adopté aujourd’hui par le gouvernement allemand.

Les éléments cités font partie d’un très classique paquetage survivaliste élémentaire. Toutefois, nul tremblement de terre, raz-de-marée ou explosion de centrale ne semble plus menacer aujourd’hui qu’hier. Que craint donc l’Allemagne ?

Le grand méchant Poutine ?

La rédaction d’Europe 1 rapproche ces préconisations de la publication mi-juillet d’un livre blanc du ministère de la Défense, qui indiquait que la Russie « remet ouvertement en question la paix en Europe »– notamment après l’annexion de la Crimée, en 2014.

Mais laissons la géopolitique et revenons au cash.

Deutsche Bank porte à peu près tous les stigmates de Lehman Brothers avant sa faillite. Certes, les bazookas de Mario Draghi à la BCE crachent 80 milliards d’euros par mois. Cependant, Deutsche Bank est un monstre qui nécessiterait une recapitalisation de 95 milliards pour respecter les règles prudentielles historiques, celles qui existaient avant l’avènement des fantasmagoriques « modèles de risques ».

Evolution de l'action Deutsche Bank depuis 2008

Si Deutsche Bank venait à couler, le paquetage survivaliste serait utile à tout le monde et pas seulement aux Allemands !

En attendant, voilà qui va doper la consommation immédiate. Et si c’était un plan de relance keynésien favorable au distributeur Metro Ag ?

CENSURE ! CE MESSAGE NE VA PAS PLAIRE A TOUT LE MONDE

Découvrez des vérités gênantes pour nos gouvernants… et dangereuses pour vos finances en cliquant ici.

Mots clé :

Simone Wapler
Simone Wapler
Rédactrice en Chef de Crise, Or & Opportunités et de La Stratégie de Simone Wapler

Simone Wapler est ingénieur de formation. Elle a travaillé dans le secteur de l’ingénierie aéronautique. Cette double casquette ingénieur/analyste financier est un véritable atout qu’elle met au service des abonnés.

Elle aborde les marchés avec l’œil du professionnel, de l’ingénieur, de l’industriel, et non celui du financier.

Son expertise, notamment dans le secteur des métaux de base et des métaux précieux, lui donne une longueur d’avance, une meilleure compréhension des vrais tenants et aboutissants du marché des ressources naturelles — un marché par ailleurs en pleine expansion, dont Simone Wapler connaît parfaitement tous les rouages, notamment au niveau de l’offre et de la demande.

Pour en savoir plus sur Crise, Or & Opportunités et La Stratégie de Simone Wapler.

Visitez le site officiel de Simone Wapler : www.Simone Wapler.fr

Un commentaire pour “Le plan survivaliste de l’Allemagne”

  1. Bonjour,

    Abonné de votre revue, « crise et opportunités » je voudrais savoir s’il y a moyen d’échapper au paiement des lourds impôts sur les gains en bourse?
    Merci de votre réponse.

Laissez un commentaire