La relique barbare se réveillerait-elle ?

Rédigé le 16 octobre 2018 par | Inflation, dettes et récession, Or & Matières Premières, Simone Wapler Imprimer

Le prix de l’once d’or augmente. Pourquoi les gens veulent-ils du métal jaune alors que les obligations les plus sûres au monde commencent à rapporter ?

La hausse des taux longs passe de moins en moins inaperçue. Voici encore une fois l’allure du rendement des bons du Trésor américain à 10 ans depuis 1980.

graphe - bons du Trésor US - rendement - hausse

« Bof », me direz-vous, « et alors ? Ça pourrait très bien se terminer comme toutes les autres petites crêtes, comme en 1986, comme en 1995, comme en 2000, comme en 2007, comme en 2010 et comme en 2014 ».

Bien sûr. Les chartistes, pour vous convaincre, vous parleraient alors de support, de résistance, de biseau et vous traceraient plein de petites lignes pour vous expliquer que « cette fois, c’est la bonne…  enfin, peut-être ».

On sait ce que ça vaut : pas grand chose face à la puissance de d’une banque centrale capable de nationaliser tout le marché obligataire et de tout racheter si elle le voulait.

box

La « Stratégie T.R.U.M.P »… … Ou comment engranger des Revenus Garantis en quelques minutes seulement

Cliquez ici pour découvrir comment accumuler des gains à répétition et vous constituer vous aussi votre revenu supplémentaire.

 

Mais si un banquier central faisait ça, il risquerait fort de réveiller l’or qui dort tranquillement depuis 2011. Et si c’était déjà fait ?

« Avec le dollar index englué dans une fourchette, l’or donne des signes de vie », indique The Wall Street Journal ce matin.

Voici l’allure des cours de l’or en dollar comparé au rendement des bons du Trésor à 10 ans.

graphe - comparaison - or - bons du Trésor américain

Jusqu’en 2000, tandis que les rendements des bons du Trésor à 10 ans diminuaient, l’or chutait aussi.

Puis, à la faveur de la crise des valeurs internet, de la crise du crédit subprime et enfin de la crise de la dette en euro, l’or s’est réveillé.

Il s’est ensuite rendormi, lorsque la Banque centrale européenne a nationalisé le marché de la dette en euro en promettant de racheter tout ce dont personne ne voulait.

Lorsque vous contemplez le graphique ci-dessous, vous me direz que le réveil de l’or est loin d’être apparent.

Pour s’en rendre compte, il faut sortir notre loupe. Sur ce graphique,  l’or figure en jaune et les rendements du bon du Trésor en bleu.

graphe - hausse - or - bons du Trésor - Etats-Unis

Depuis le début de l’année, les rendements du bon du Trésor augmentent, passant de 2,45% à 3,16%, et l’or  plonge. Depuis octobre, une tendance inverse se dessine pour l’or. Les minières aurifères progressent aussi.

Cette fois c’est la bonne ?

Les taux longs montent, ce n’est pas nouveau. Ce qui est différent aujourd’hui c’est que :

C’est peut-être tout cela qui réveille doucement l’or. Profitez-en tant que c’est un actif « contrarien » et qu’il ne coûte pas cher.

Il faudra bien un jour que les banquiers centraux et les gouvernements reconnaissent que les dettes ne seront jamais remboursées car elles dépassent les capacités humaines.

Le problème c’est que les dettes des uns sont aussi l’épargne des autres.

Qu’y a-t-il dans votre assurance-vie ? De la dette d’Etat.

Qu’y a t-il dans les fonds monétaires ? De la dette d’Etat et de grandes entreprises.

Qu’y-a-t-il dans les fonds dynamiques ? Des actions d’entreprises surendettées et surachetées.

Le jubilé du XXIème siècle ne sera donc pas une partie de plaisir, il réduira à néant l’épargne de toute une génération.

[NDLR : Pour découvrir comment vous organiser, comment préparer votre patrimoine financier, comment vous assurer contre un tel évènement, cliquez ici.]

Simone Wapler
Simone Wapler
Rédactrice en Chef de Crise, Or & Opportunités et de La Stratégie de Simone Wapler

Simone Wapler est ingénieur de formation. Elle a travaillé dans le secteur de l’ingénierie aéronautique. Cette double casquette ingénieur/analyste financier est un véritable atout qu’elle met au service des abonnés.

Elle aborde les marchés avec l’œil du professionnel, de l’ingénieur, de l’industriel, et non celui du financier.

Son expertise, notamment dans le secteur des métaux de base et des métaux précieux, lui donne une longueur d’avance, une meilleure compréhension des vrais tenants et aboutissants du marché des ressources naturelles — un marché par ailleurs en pleine expansion, dont Simone Wapler connaît parfaitement tous les rouages, notamment au niveau de l’offre et de la demande.

Pour en savoir plus sur Crise, Or & Opportunités et La Stratégie de Simone Wapler.

Visitez le site officiel de Simone Wapler : www.Simone Wapler.fr

Mots clé : - -

2 commentaires pour “La relique barbare se réveillerait-elle ?”

  1.  » Jusqu’en 2000, tandis que les rendements des bons du Trésor à 10 ans diminuaient, l’or chutait aussi. Puis, à la faveur de la crise des valeurs internet, de la crise du crédit subprime et enfin de la crise de la dette en euro, l’or s’est réveillé.  »

    Concernant le marché haussier de 2000 à 2008 c’était aussi très largement les achats massifs d’or par les pays émergents (en particulier leurs banques centrales) qui enregistraient une croissance économique et des excédents commerciaux records (notamment en raison du boom des matières premières).

    Puis à partir de 2009 certains investisseurs ont anticipé un retour de l’inflation (voir une hyper inflation) qui n’a jamais eu lieu, d’où la chute importante des cours.

  2. Je voulais dire que les anticipations d’inflation ont entrainé la hausse de 2009 à 2012, mais elles ne se sont pas matérialisées, d’où la chute du cours depuis.

Laissez un commentaire