Chine et FMI, le choc monétaire de 2015 ?

Rédigé le 22 juin 2015 par | Croissance, pays émergents, Epargne Imprimer

Comme nous l’observions vendredi, il se passe des choses importantes entre la Chine et les autorités monétaires du reste du monde. Depuis la fin de la Route de la Soie, les Chinois se sont retrouvés dans une situation de simples observateurs. Le yuan ne fait pas partie des préoccupations monétaires des pays développés.

La Chine exerce une forte pression pour être incluse dans le panier de devises du FMI

Mais cette année, cela pourrait changer. La Chine exerce une forte pression pour être incluse dans le panier de devises du FMI.

Beaucoup de gens plus intelligents que moi pensent que cela va se produire lors de la réunion du FMI, en octobre prochain…

"Pour la première fois, la Chine a une réelle chance d’obtenir du FMI la reconnaissance du yuan comme monnaie de réserve mondiale au même titre que le dollar et l’euro", rapporte Bloomberg.

Cette information est régulièrement relayée par les médias grand public comme CNBC…

En plus de cela, les Chinois s’organisent depuis longtemps (et ont stocké de l’or) pour que ce grand mouvement monétaire ait lieu.

*** Révélation Exclusive ***

Le "plan-épargne secret" des 1%

Où les 1% les plus riches du monde placent-ils leur argent ?

La réponse n'a rien à voir avec les actions ordinaires, l'or, les options, les plans d'épargne retraite, les fonds communs de placement… et pourtant, chacun de ces placements pourrait
vous rapporter au minimum quatre fois plus que votre Livret A !

Cliquez ici pour tout savoir…

Je suis cette affaire depuis 2011. Et depuis ce temps-là, j’ai toujours dit que 2015 est l’année où cela arrivera.

▪ Ce qui nous amène à la situation actuelle…
Il y a quelques semaines, je me trouvais à Washington, furetant autour du bâtiment du FMI.

Je n’ai vu aucune mallette remplie de yuans au bord du trottoir. Ni un nombre remarquable de Chinois — ils étaient néanmoins peut-être bien camouflés.

Plus sérieusement, cette interaction entre la Chine et le FMI est l’événement le plus important de l’année, et l’histoire n’est pas près de s’arrêter là.

Parier donc là-dessus assez tôt pourrait rapporter gros.

Mais cela soulève la question : comment cela va-t-il se passer ?

Malheureusement pour les Chinois, je pense que ce sera une situation perdant/perdant

Eh bien, malheureusement pour les Chinois, je pense que ce sera une situation perdant/perdant.

Pendant de nombreuses années, les Chinois ont pu jouer avec leur monnaie et s’assurer que la balance penchait toujours en leur faveur. Rien qu’au cours des 10 dernières années, ils ont fait marcher la planche à billets avec excès …

Ainsi, la masse monétaire chinoise (M2) est passée d’environ 26 000 milliards de yuan à plus de 128 000 milliards de yuan — soit près du quintuple en seulement 10 ans ! Et vous pensiez que la Fed imprimait trop ?

Durant le même laps de temps (2005-2015) la masse monétaire des Etats-Unis (M2) n’a même pas doublé.

▪ Prudence, prudence…
Dans un monde où une monnaie bon marché peut faire pencher la balance en votre faveur, la Chine a imprimé sans relâche.

Que se passera-t-il en cas d’accord avec le FMI ? Ce ne sera plus possible. Si le yuan entre dans les DTS, je suis certain qu’une partie de l’accord exigera un resserrement de la politique monétaire de la Chine. Cela pourrait représenter de TRES mauvaises nouvelles pour l’économie sur-inflationniste de la Chine.

Même si le yuan n’entre pas dans les DTS, je pense que cette situation pourrait être catastrophique pour les Chinois

Même si le yuan n’entre pas dans les DTS, je pense que cette situation pourrait être catastrophique pour les Chinois.

Franchement, avec tout le foin que soulève cette histoire, même si la Chine ne reçoit pas l’accord du FMI, je parie que nous verrons une sorte de feuille de route grâce à laquelle le pays pourrait être accepté s’il obéit à certaines restrictions monétaires. Cette feuille de route pourrait être tout aussi fatale pour l’économie chinoise.

Pour résumer, au cours des cinq prochains mois, je pense que nous allons voir une forte pression sur l’économie chinoise — ce qui signifie que la bulle boursière chinoise pourrait bien éclater.

Mon conseil : évitez les actions chinoises. Et s’il vous prend la fantaisie de vous y aventurer, débrouillez-vous pour jouer la baisse…

 

Mots clé : -

Matt Insley
Matt Insley

Laissez un commentaire