Accueil Liberalisme Un président doit-il « sauver des emplois » ?