Accueil Epargne De l’euro au dollar, du pétrole à la Chine… les coutures se défont