Accueil Chronique La commission européenne, porte-parole des pays de l’UE ?