Spéculations sur l’or

Rédigé le 16 mars 2018 par | Or & Matières Premières, Or et Argent Imprimer

De plus en plus d’observateurs soulignent la fragilité de l’économie zombie qui survit grâce aux taux bas. Mais les spéculateurs sur l’or restent encore peu nombreux.

Le speculator latin était d’abord un observateur, un espion. Ce n’est que plus tard que le mot spéculation a désigné une recherche abstraite, des considérations théoriques avant de prendre sa signification financière au milieu du XVIIIème siècle : anticiper sur la hausse ou la baisse de quelque chose afin d’en tirer profit.

Pourquoi spéculer sur l’or maintenant ? Parce que l’or paraît actuellement injustement délaissé.

De nombreux observateurs, y compris parmi les interventionnistes les plus convaincus, font remarquer que la normalisation monétaire sera périlleuse.

L’OCDE s’est penchée sur les entreprises zombies que la hausse des taux d’intérêt mettait en danger.

L’OCDE a commis pas moins de cinq ou six études sur le sujet en 2017.

La dernière note trimestrielle de la Banque des règlements internationaux se penche également sur la question.

[NOUVEAU] « Je recherche 100 volontaires pour gagner de l’argent »

Ce spécialiste du trading et de l’analyse technique a une proposition intrigante (et lucrative) à vous faire – à condition d’avoir… un téléphone portable.

Cliquez ici pour tout savoir.

La proportion des entreprises zombies, dont les intérêts dus au titre de leurs emprunts dépassent les résultats bruts, a continué à croître depuis la crise dans la Zone euro et au Royaume-Uni et excède maintenant 10%, souligne la BRI.

Dans une tribune du Financial Times, William White de l’OCDE a ouvertement appelé les gouvernements à mettre en place des législations pour faire face à des défauts. « Ce qui ne peut pas être payé ne le sera pas », a-t-il souligné.

Pour résumer : en cas de crise, les taux sont déjà trop bas, il n’y a plus aucune marge de manoeuvre pour continuer à nourrir les zombies, le jubilé sera bientôt à l’ordre du jour.

Pourtant, les marchés actions pulvérisent records sur records et les taux d’intérêts restent scotchés à des plus bas historiques.

Ce qui m’amène à spéculer sur l’or.

Evolution des cours de l'or depuis 2003

L’or est un actif financier qui n’est la dette de personne. En cas de jubilé, il ne sera pas touché.

L’or est un actif dont le prix est raisonnable. Il est en dessous de son sommet de 2011. Ce n’est pas le cas des actions, des obligations et de l’immobilier dans la plupart des pays développés.

En cas de jubilé, avoir acquis de l’or sous 1 300 $ l’once s’avèrera avoir été une excellente spéculation.

Il n’y a que deux solutions pour se débarrasser des zombies et des mauvaises dettes :

Dans le deuxième cas aussi, la relique barbare, l’or paraît une bonne spéculation. [NDLR : De l’or, oui, mais pas n’importe lequel, en cas de jubilé. Connaissez-vous cette pièce négociable partout dans le monde et qui jouit d’une caractéristique qui lui confère une fiscalité douce, même en France ? Découvrez-la ici.]

Soyez le premier informé des dernières news La Chronique Agora directement dans votre boîte mail

Simone Wapler
Simone Wapler
Rédactrice en Chef de Crise, Or & Opportunités et de La Stratégie de Simone Wapler

Simone Wapler est ingénieur de formation. Elle a travaillé dans le secteur de l’ingénierie aéronautique. Cette double casquette ingénieur/analyste financier est un véritable atout qu’elle met au service des abonnés.

Elle aborde les marchés avec l’œil du professionnel, de l’ingénieur, de l’industriel, et non celui du financier.

Son expertise, notamment dans le secteur des métaux de base et des métaux précieux, lui donne une longueur d’avance, une meilleure compréhension des vrais tenants et aboutissants du marché des ressources naturelles — un marché par ailleurs en pleine expansion, dont Simone Wapler connaît parfaitement tous les rouages, notamment au niveau de l’offre et de la demande.

Pour en savoir plus sur Crise, Or & Opportunités et La Stratégie de Simone Wapler.

Visitez le site officiel de Simone Wapler : www.Simone Wapler.fr

Mots clé : - - -

Laissez un commentaire