La robotique, une alliée pour les plus-values ?

leadimg

Edward Bonner

▪ La robotique est un secteur fascinant. Je me rappelle encore, il y a environ 10 ans, quand ma soeur m’a amené au salon de la robotique à Paris. Là étaient exposés toutes sortes de machines et même un robot, Azimov, qui montait et descendait des marches sans personne pour le guider ou le télécommander.

Aujourd’hui nous avons des robots qui font presque tout. Certains assument des tâches ménagères, d’autres sont utilisés dans le milieu médical pour aider les chirurgiens durant leurs opérations, et d’autres encore, des drones, sont utilisés pour espionner.

Les robots sont partout et ils ne cessent de se multiplier. C’est l’heure d’investir dans ce secteur qui grandit sans cesse et s’améliore rapidement.

Vous pourriez réaliser des plus-values importantes, mais c’est un secteur jeune avec beaucoup de risques. Il faut donc préférer une compagnie qui occupe une niche et se trouve au top de son secteur.

__________________________

A peine lancé… et déjà deux gains !
Le nouveau service de notre analyste technique Mathieu Lebrun a tout juste un mois d’existence — mais il compte déjà deux gains, de +20% et +32% respectivement.

Ne manquez pas les prochains : c’est simple et rapide… et c’est par ici !

__________________________

Prenez HollySys par exemple : cette société chinoise cotée au Nasdaq se spécialise dans l’automatisation, notamment des opérations de contrôle. Sa technologie permet aux utilisateurs d’améliorer leur sécurité, fiabilité et efficacité opérationnelle.

Conférence Bourse

HollySys vient de signer un contrat avec une centrale nucléaire thermique, Fujian Hongshan, pour livrer le ProfiBus DCS, qui permettra des échanges de données rapides et efficaces.

Pour les centrales nucléaires la sécurité est essentielle et un système opérationnel de ce genre présente beaucoup d’intérêt. Dès 2022 nous sommes censés voir 94 nouveaux réacteurs construits, dont 45 dans les pays émergents et 15 pour la seule Chine. On pourrait donc s’attendre à beaucoup plus de demande pour ce système d’échange de données (ProfiBus DCS).

Ce n’est qu’un produit parmi d’autres de la gamme HollySys. L’action est actuellement à 13,58 $ contre 11,46 $ lorsque nous l’avons recommandée en avril 2013 — soit 18,50% de plus-value latente. HollySys semble être un grand gagnant au long terme.

Cette société ne représente qu’une des recommandations de notre rapport spécial sur la robotique. Il y en a dont le cours a déjà bien progressé et qui vont sûrement continuer ; d’autres en revanche ont vu leur cours baisser, conformément aux prévisions de nos analystes, et seront bientôt murs pour être mis en portefeuille.

▪ Une révolution qui ne s’arrêtera pas
L’avancée technologique ne s’arrêtera pas, sauf à envisager que nous consommions toutes nos réserves de métaux et que le monde soit réduit en poussière du jour au lendemain. C’est pourquoi il faut miser sur cette industrie qui se développe en raison de l’augmentation des salaires dans les pays émergents. De plus, en général, les humains préfèrent que ce soit quelqu’un d’autre qui face leur travail… et qui peut mieux le faire qu’un robot qui ne pose pas de question et en plus travaille rapidement ?

Mais si ces robots nous remplacent, quelle place pour nous, les humains, allez-vous me dire ? Vont-ils voler nos emplois ? Hem… avez-vous envie de plonger dans une centrale nucléaire pour effectuer des contrôles de rayonnement, ou au fond d’un océan pour enrayer une fuite pétrolière ? Pensez-vous que les bulldozers ont réellement créé du chômage et qu’il est mieux de creuser un barrage avec une cuillère ?

Si voulez découvrir ce merveilleux monde de la robotique tout en en tirant bénéfice, n’hésitez pas et suivez-moi dans un univers futuriste.

Laissez un commentaire

En soumettant votre commentaire, vous acceptez de respecter notre politique de commentaires.