8% de rendement avec de l’immobilier en Thaïlande

Rédigé le 8 mai 2018 par | Investissement, Patrimoine, Richesse Imprimer

La Thaïlande, pays dynamique et de plus en plus fréquenté par les touristes, offre une attrayante possibilité de diversification aux investisseurs particuliers en immobilier.

J’aimerais vous parler de mon expérience personnelle d’investisseur particulier.

Comme 35 millions de touristes étrangers (60 millions attendus d’ici 2030), je suis allée en Thaïlande. J’ai découvert un pays accueillant où la température évolue entre 20°C et 30°C, avec des milliers de kilomètres de plages du golfe d’Andaman à l’océan Pacifique, et ce qui ne gâte rien une excellente gastronomie que l’on peut d’autant plus apprécier que l’on bénéficie d’un gain de pouvoir d’achat d’environ 50%.

Par un heureux concours de circonstances, j’ai rencontré un ami qui sélectionnait là-bas des promoteurs immobiliers et j’ai sauté le pas : j’ai acheté sur plans un appartement à usage locatif à Phuket (3,5 millions de bahts, soit environ 87 500 €).

L’histoire de Phuket est plus riche que celle d’une simple destination balnéaire.

La capitale de la province est Phuket Town, qui possède un patrimoine architectural et culturel unique. Phuket Town est le reflet de la prospérité de la colonie pendant la période, il y a plus d’un siècle, d’exploitation de l’étain et de son transport maritime jusqu’à Penang.

L’architecture, appelée « sino-portugaise », ressemble à celle des colonies britanniques de Penang ou Singapour.

Cette crypto cote moins de 0,70 $ pour l’instant… … Mais cet élément pourrait la faire grimper de +1 000% dans les mois qui viennent :Découvrez toutes les explications – et comment vous positionner – en cliquant ici.

Après l’or gris de l’étain, l’or vert des hévéas et des palmiers à huile va permettre à Phuket de devenir une province à part entière en 1933.

Les bâtiments officiels sont érigés, comme la Phuket Provincial Court, l’un des plus anciens. En outre, les magnats de l’hévéa exploitent les derniers espaces libres de l’île. C’est l’âge d’or de Phuket.

Puis l’île cède aux sirènes de l’or bleu et de ses côtes ensoleillées. Les stigmates miniers sont transformés en lacs bordés d’hôtels luxueux.

Au milieu des années 1960, débutent à proprement parler, les prémices du tourisme à Phuket.

Quelques GI en transit à Bangkok ou installés sur les bases arrières thaïlandaises visitent la région lors de leurs permissions, et les premiers aventuriers en soif d’aventures asiatiques découvrent eux aussi ce paradis quasiment vierge.

Dans les années 1980, le phénomène est amplifié par la mode du soleil en hiver. C’est à cette période que l’île a découvert le tourisme de masse avec la construction anarchique de complexes hôteliers en bordure même des plages.

C’est sur la plage de Kata alors pratiquement déserte, que s’est installé le Club Med en 1985-1986.

Le résultat de tous ces bouleversements est un développement touristique étonnant : Phuket a connu une croissance de plus de 10 millions de touristes en sept ans depuis 2010 — et l’aéroport est le deuxième aéroport le plus fréquenté du pays.

L’année 2015 aura connu l’extension de son aéroport, l’acharnement du gouvernement à raser tout établissement illégal sur le littoral nord-ouest, l’installation de radars fixes sur les grandes routes. 2016 verra quant à elle le début de construction d’un tunnel entre Kathu et Patong.

Loger tous ces touristes

C’est pour assurer l’hébergement de tous ces touristes que l’investissement locatif en Thaïlande est une opportunité à saisir, qui vous procurera 8% de rendement annuel brut, le promoteur s’occupant de la location à votre place (contre rémunération bien sûr).

C’est une opportunité de diversifier vos placements et vos risques dans un pays où la fiscalité immobilière est attractive, surtout qu’une convention fiscale évitant la double imposition existe entre la France et la Thaïlande.

Comme vous le savez (si vous êtes comme moi un investisseur immobilier), cette diversification est d’autant plus nécessaire que l’investissement locatif en France est de moins en moins rentable : travaux à chaque départ de locataire, blocage des loyers, législation favorisant le locataire…

Un rendement de 8% brut est chose rare aujourd’hui ; souvenez-vous du rendement de votre Livret A (0,75% bloqué jusqu’en 2020).

Et même l’assurance-vie… En retenant les hypothèses de l’ACPR (Autorité de Contrôle prudentiel de la banque de France), les détenteurs d’assurance-vie auraient touché 1,5% environ en 2017 avec leurs fonds en euros… et toucheraient autour de 0,7% seulement en 2025, avant prélèvements sociaux.

Au-delà de cette attirance pour le rendement, il existe des raisons plus fondamentales qui justifient l’investissement en Thaïlande, une économie dynamique et en constant développement :

Le flux de touristes asiatiques s’est aussi accéléré car ils ont pris l’habitude d’aller y passer un week-end ou une semaine de vacances.

Evidement, ceci conduit à une pression sur les prix des biens immobiliers : il faudra vous assurer de ne pas payer trop cher pour que le rendement soit au rendez-vous.

En plus du rendement, j’ai acquis la possibilité de séjourner gratuitement 14 jours par an dans mon appartement : 14 jours pour passer des vacances au soleil, aller à la plage, se délasser, c’est une perspective attirante… non ?

Phuket s’est développé grâce à l’argent d’investisseurs « étrangers » et votre argent est le bienvenu.

Ce n’est pas si fréquent dans ce monde de brutes qui privilégie l’euthanasie du rentier de manière de plus en plus visible depuis la crise de 2008.

Pour obtenir des d’informations sur les opportunités qui restent à saisir et la manière de les sécuriser, n’hésitez pas à m’envoyer un message pour être invité à une conférence de présentation des possibilités de placement : wealthdetective@orange.fr

Chantal Naud

La Rédaction
La Rédaction

Mots clé : -

Un commentaire pour “8% de rendement avec de l’immobilier en Thaïlande”

  1. J’ai acheté un appartement en Thailande avec rendement garanti par un intermédiaire qui fait des conférences dans les pays francophones avec un avocat (c’est du sérieux !).
    J’ai scrupuleusement respecté mes engagements et versé tous les paiements dans les délais.
    Aujourd’hui je n’ai toujours pas perçu un seul des loyers annuels qui me sont dus. De plus, des frais importants non précisés par l’intermédiaire sont venus s’ajouter.
    Pour débloquer la situation, je mène donc moi-même les actions avec l’aide du promoteur et me déplace régulièrement en Thailande.
    Donc attention aux pièges ! Veillez à choisir des intermédiaires compétents et évitez les margoulins qui se donnent des airs de professionnels en vous invitant à des conférences dans des hôtels chics.
    Pour éviter les ennuis, mieux vaut traiter directement avec les promoteurs et vérifier sur place ou choisir d’autres types d’investissements.

Laissez un commentaire