Accueil Banques Centrales Une erreur humaine vit quarante ans