Accueil Banques Centrales Pourquoi une hausse du taux directeur serait mortelle pour certains