Risque d’explosion à prendre au sérieux avec le gaz naturel !

Rédigé le 2 décembre 2016 par | Investissement Imprimer

Après deux ans de déprime, le secteur du gaz naturel pourrait être au bord d’un rally majeur. Devancez la ruée qui s’annonce face à des stocks déclinants et une production lente à amorcer, achetez le secteur dès à présent.

Le secteur du gaz naturel a été victime pendant plusieurs années d’une offre excédentaire, ce qui a entraîné une forte chute du prix du gaz. Rien que ces deux dernières années, le prix du gaz naturel a reculé de 60%, tandis que beaucoup de valeurs sur le gaz naturel ont perdu 80% ou plus.

Ces fortes liquidations pourraient bien être la nuit annonciatrice d’une aube nouvelle.

De l'eau dans le gaz

Le déséquilibre entre l’offre et la demande s’est corrigé de lui-même. Grâce à plusieurs mois de chute de la production, les surplus de gaz naturel ont disparu.

Le pic de production

Selon l’Energy Information Administration, le volume de gaz en stock n’est aujourd’hui que de 2% au-dessus de la moyenne calculée sur cinq ans, à même période de l’année. En mars 2016, l’offre de gaz naturel était presque 40% au-dessus de sa moyenne sur cinq ans.

La chute de l’offre de gaz naturel est une excellente nouvelle pour le prix de cette source d’énergie propre. Comme on peut le voir sur le graphique ci-dessous, le prix du gaz naturel a tendance à varier à l’inverse de la tendance des stocks de gaz naturel.

Images en miroir

La forte chute des stocks de gaz naturel n’est pas surprenante. L’effondrement du prix au cours des deux dernières années a obligé la plupart des compagnies de gaz naturel à réduire ou à stopper leurs activités d’exploration. Ceci a à son tour entraîné – enfin – une baisse de la production de gaz naturel, baisse qui continue encore aujourd’hui.

Déjà, le prix du gaz naturel a presque doublé par rapport au niveau extrêmement bas atteint en mars. Mais ce rebond n’est sans doute qu’un avant-goût de gains futurs encore plus importants. Alors que l’offre de gaz continuera à baisser, le prix continuera à grimper.

La reconstitution des stocks se fait à un rythme 40% inférieur à celui qui prévalait il y a deux ans. Il ne suffit pas aux producteurs de gaz de simplement appuyer sur un bouton pour augmenter leur production. Ils doivent d’abord reprendre les forages sur de nouvelles réserves de gaz. Ce n’est pas encore le cas aujourd’hui.

Les activités d’exploration sont encore très rares. Le nombre d’équipements de forage de gaz en service aujourd’hui est 93% inférieur au nombre d’équipements de 2008. Le forage n’est que la première étape de la production. Il faut plusieurs mois, au bas mot, pour mettre un nouveau puits de gaz en production.

Une explosion du gaz

Par conséquent, même si le nombre de forages a commencé à fortement augmenter par rapport aux niveaux actuels, la production de gaz naturel continuera de décliner pendant des mois. Les stocks déclineront toujours et le prix du gaz naturel d’augmenter… toutes choses étant égales par ailleurs.

Pour résumer : les bonnes nouvelles arrivent enfin pour le secteur du gaz naturel. Le prix du gaz naturel va sans doute augmenter fortement au cours des prochains mois et des prochaines années, peut-être de manière explosive.

Les abonnés de la lettre Crise, Or et Opportunités se sont déjà placés avec un ETF qui suit le prix du gaz naturel, l’United States Natural Gas Fund (NYSE : UNG ; prix au 1er décembre : 8,86 dollars). Tous les mois, notre analyste passe au crible les marchés pour détecter précocement les meilleures opportunités. Les plus-values dégagées par ces trades sont affectées à des achats d’or. Pour profiter de ces recommandations et de conseils exclusifs sur les minières et les achats d’or physique, c’est ici.

Un spéculateur pourrait également acheter des options call sur cet ETF, pour lequel des options court terme comme long terme sont disponibles.

Autre manière de parier sur le gaz naturel : le First Trust ISE-Revere Natural Gas ETF (NYSE : FCG ; prix : 23,63 dollars). Cet ETF dispose d’un large portefeuille de valeurs de gaz nord-américain. Son dividende s’élève à 2,3% par an.

Mots clé :

Eric J. Fry
Eric J. Fry
Rédacteur en Chef d'Apogee Research

Eric J. Fry  s’occupe d’Apogee Reserch, une publication en ligne réservée aux investisseurs professionnels et aux fonds de couvertures. Eric est un spécialiste de l’analyse des actions internationales depuis plus d’une vingtaine d’années. Il est l’auteur du premier guide sur les certificats de dépôt américains.

Laissez un commentaire