Des questions gênantes pour Greenspan ?

Rédigé le 17 janvier 2017 par | Banques Centrales, Simone Wapler Imprimer

Greenspan est-il lucide ? Greenspan a-t-il des réponses que nous ne connaissons pas ? Osera-t-il… pourra-t-il nous répondre sans langue de bois ? Quelle sera la « vérité » qui nous sera communiquée ? Je dois dire que je m’interroge… et je ne suis pas la seule à ressasser ces incertitudes. Je crois que mes collègues sont dans le même état d’esprit que moi…

« Mes collègues », ce sont les analystes, économistes, chercheurs des différents bureaux d’Agora : Brésil, Argentine, Allemagne, Espagne, Inde, Chine, Angleterre et évidemment, Etats-Unis. Nous sommes rassemblés à Baltimore en vue de cette grande rencontre avec Sir Greenspan. Nous jouons des coudes pour savoir quelles questions lui poser en priorité. Chaque pays, évidemment, veut recevoir la bonne parole qu’il pourra intégrer à ses analyses.

Finalement, avec mes collègues Allemands et les cousins British, nous avons  réussi à nous imposer face aux pays émergents et à l’oncle Sam  : il est prévu que nous interrogions Greenspan sur la survie de l’euro.

Cet homme s’appelle Jason Hanson et il peut vous sauver la vie

Quoi ?!?

Découvrez dès maintenant une toute nouvelle manière d’envisager votre sécurité et celle de vos proches en cliquant ici.

Cette monnaie politique, qui fête ses 15 années d’existence, va avoir deux élections délicates à surmonter en France et en Allemagne… La survie de l’euro conditionnera le sort de nombreux épargnants qui font confiance et ont même souvent confié leur retraite aux Etats de l’union monétaire. [NDLR : La sortie de l’Allemagne de la Zone euro pourrait bien être le cygne noir redouté, le scénario catastrophe que nul n’attend… Nous avons imaginé les raisons de ce scénario ici et vous disons comment vous en protéger.]

Nos lecteurs ont aussi leurs idées sur les questions que nous pourrions poser à Greenspan. Voici ce que J-P G. nous a envoyé :

Je vous envie de rencontrer Alan Greenspan au moment où il a perdu son statut d’icône financière. J’ai toujours pensé que cet homme était une catastrophe pour la planète économique. […] Le reproche le plus lourd a été le sauvetage de LTCM et de ses copains prix Nobel, qui avaient trouvé une « martingale », imparable paraît-il ! Ils avaient travaillé sur le modèle gaussien de répartition des risques. […] Le drame a été total car le capital de LTCM (je vous parle de mémoire et donc à vérifier) était de quatre milliards de dollars et ils s’étaient endettés de quelques 100 milliards de dollars sur des produits dérivés. […] A cette occasion Greenspan a organisé le déluge des liquidités pour sauver ses copains, mais la méthode sera reprise tout au long des 20 dernières années. […] Demandez à Mr Greenspan s’il a amélioré son classement au tennis. Il racontait volontiers que chaque anniversaire, il gagnait un échelon. Il avait alors 70 ans, ce qui lui permettait selon son modèle de devenir première série. Trichet se pâmait d’admiration devant son icône. J-P G.

LTCM : UN PECHE D'ORGUEIL DE LA FINANCE CROYANT POUVOIR MAITRISER LES RISQUES. Source Wikipedia

Cher lecteur… Malheureusement pour nous, pour la planète finance, le modèle gaussien reste encore la référence, 20 ans plus tard. C’est ce modèle qu’utilisent encore gérants, investisseurs institutionnels, et autres grosses mains pour anticiper l’évolution des marchés. Evidemment, un modèle gaussien n’intègre jamais de « Cygne Noir »… raison pour laquelle nous nous en éloignons le plus possible.

En attendant, le grand moment de vérité ou de mensonge, je vous laisse en compagnie de Bill Bonner qui décortique le « trumpisme » qui se caractérise par la « non-idéologie ».

Pour revenir plus près de nous, en Europe, Brian Maher vous explique la curieuse expérience qui débute en Grèce : les dépenses forcées à payer par carte de paiement sous peine d’amende !

Mots clé :

Simone Wapler
Simone Wapler
Rédactrice en Chef de Crise, Or & Opportunités et de La Stratégie de Simone Wapler

Simone Wapler est ingénieur de formation. Elle a travaillé dans le secteur de l’ingénierie aéronautique. Cette double casquette ingénieur/analyste financier est un véritable atout qu’elle met au service des abonnés.

Elle aborde les marchés avec l’oeil du professionnel, de l’ingénieur, de l’industriel, et non celui du financier.

Son expertise, notamment dans le secteur des métaux de base et des métaux précieux, lui donne une longueur d’avance, une meilleure compréhension des vrais tenants et aboutissants du marché des ressources naturelles — un marché par ailleurs en pleine expansion, dont Simone Wapler connaît parfaitement tous les rouages, notamment au niveau de l’offre et de la demande.

Pour en savoir plus sur Crise, Or & Opportunités et La Stratégie de Simone Wapler.

Laissez un commentaire