Profiter des creux ou acheter régulièrement du gold ?

Rédigé le 6 décembre 2016 par | Investissement, Or et Argent Imprimer

Contrairement à ce qu’on pense, acheter régulièrement de l’or et le conserver est plus payant que d’essayer d’anticiper la tendance. Ainsi, vous lissez votre coût d’acquisition et vous optimisez votre assurance contre une issue fatale des expériences monétaires actuelles.

Après avoir atteint son plus haut historique en euros fin 2012, l’or a connu une annus horribilis en 2013 avant de redresser la tête à partir de 2014. Cette correction est la plus marquée que le métal a subie depuis le début du grand marché haussier en euros.

cours de l'or en euro depuis 2004

A posteriori, le parcours de l’once peut vous sembler assez évident à décrypter, tant ses mouvements sont marqués. Vous concluez que la stratégie d’achat la plus efficace consiste à identifier la tendance et à concentrer vos achats pendant les creux.

Seulement voilà : en matière de prévisions, il en va de même en finance qu’en économie. S’il était possible de faire des prévisions certaines, le « socialisme scientifique » aurait permis au monde de baigner dans l’opulence et les gérants d’actifs battraient systématiquement le marché, alors que c’est plutôt l’inverse qui se produit.

Se fier à des équations ou au sentiment du marché ?

Plutôt qu’à des équations mathématiques ou qu’à une boule de cristal, Sir John Templeton faisait quant à lui référence dans sa célèbre formule au sentiment du marché :

« les marchés haussiers naissent dans le pessimisme, grandissent dans le scepticisme, s’épanouissent dans l’optimisme et périssent dans l’euphorie. Achetez quand le pessimisme est à son comble, et vendez lorsque l’optimisme atteint son point culminant ».

Plus facile à dire qu’à faire, car bien souvent les EPCR (Equity Put Call Ratio), VIX (niveau de volatilité) et autres indicateurs de sentiment n’y font rien, le hasard et la gestion passive donnent souvent de meilleurs résultats que la crème des gestionnaires d’actifs.

Peut-être l’avez-vous d’ailleurs vous-même constaté sur vos propres investissements. La littérature financière montre que les particuliers font en moyenne moins bien que le marché car ils réalisent trop de transactions. Monsieur tout le monde n’ayant pas plus de succès (toujours en moyenne) que le gérant moyen pour identifier les points hauts et les points bas du marché, les aller-retour qu’il opère se font à contretemps, d’où une perte de rendement.

La règle d’or est « acheter et conserver » en matière de Gold

Sur le moyen-long terme, la stratégie consistant à acheter et conserver (« buy and hold ») donnerait donc en moyenne de meilleurs résultats qu’une stratégie consistant à acheter et vendre en cherchant le bon timing. Une telle stratégie a par ailleurs pour avantage de réduire les frais de courtage.

Conscients de cet état de fait, certains négociants en métaux précieux ont conçu des produits permettant d’acquérir du métal de manière automatique et régulière, de manière à ce que leurs clients puissent lisser leurs achats dans le temps. Ces solutions conviennent aux épargnants qui privilégient la sécurité à l’audace.

En investissant une somme fixe à intervalles réguliers, vous achetez en effet plus d’or lorsque le cours est « bas », et moins d’or lorsque le cours est « élevé ». Ce lissage des achats a souvent pour effet de diminuer le prix d’achat moyen.

Chez AuCOFFRE.com, ce type de solution s’appelle le « Livret de Sauvegarde du Patrimoine » (LSP). Ce produit permet de se constituer une épargne en or et en argent physique stockée en Suisse. La société exploite sa propre salle des coffres en Suisse aux Ports Francs de Genève, en dehors du système bancaire. Le groupe ALS Inspection réalise un audit indépendant qu’AuCOFFRE.com rend public sur son site internet chaque mois de février depuis 2015. Une grande variété de produits est éligible au LSP. Le taux de commission est de 1%, à l’achat comme à la vente. Le stockage est gratuit dans la mesure où le client s’engage à acheter au minimum un gramme d’or ou 10 grammes d’argent par mois.

Le leader mondial, BullionVault, propose un « Plan d’Accumulation Automatique Régulier d’Or ». Ce produit permet d’acheter des portions de barres d’or good delivery de 400 onces troy (soit 12,4 kg) d’une pureté minimale de 99,5%. Du fait d’une demande actuellement insuffisante pour l’argent métal, ce type de service est pour le moment restreint à l’or. Là aussi, le métal est stocké en Suisse, à Zurich, dans un coffre-fort gardienné par Loomis International. Un audit quotidien, dont les résultats sont rendus publics sur le site de BullionVault, est réalisé pour chaque coffre. La commission se monte à 0,5% auxquels s’ajoutent 0,3% de coûts de transaction pour les achats effectués en euros. Pour les frais de stockage et d’assurance, il faut compter 0,01% par mois avec un minimum de quatre dollars. A noter qu’il est possible de retirer le métal sous forme de lingotins de 100 grammes.

GoldBroker.com, une autre société dont nous parlons aussi régulièrement, ne propose pas ce type de service. [NDLR : Quoi acheter, où acheter, comment acheter, où conserver ? Ne vous trompez plus ! Toutes les réponses à ces questions sont ici et vous verrez, certaines réponses vous surprendront.]

Acheter régulièrement de l’or est votre assurance contre une issue désastreuse des expériences monétaires que nous vivons. Internet et ses prestataires spécialisés vous simplifient la tâche.

Mots clé :

Nicolas Perrin
Nicolas Perrin

Nicolas Perrin est l’auteur de l’ouvrage de référence « Investir sur le Marché de l’Or : Comprendre pour Agir ». Diplômé de l’IEP de Strasbourg, du Collège d’Europe et titulaire d’un Master 2 en Gestion de Patrimoine, il est conseiller en gestion de patrimoine indépendant en région lyonnaise et à La Réunion.

Un commentaire pour “Profiter des creux ou acheter régulièrement du gold ?”

  1. Pas de frais pour le stockage de bitcoins 😉

Laissez un commentaire