Quand les people s’intéressent aux cryptos, c’est rigolo

Rédigé le 16 juin 2018 par | Bitcoin et autres cryptomonnaies, Crypto Monnaies Imprimer

Chaque jour, les people enchaînent les déclarations sur tous les sujets. Lorsqu’elles s’attèlent à un domaine qui est très éloigné de ses joujoux habituels, comme les cryptomonnaies, on apprécie que le ridicule ne tue pas.

A l’origine de l’épopée des cryptomonnaies se trouve l’idée que chacun devrait pouvoir être sa propre banque dans une démarche de liberté et de responsabilité. Certains sont cependant entrés sur le marché pour de toutes autres raisons.

La starlette Nabilla Benattia a en effet révélé au monde son indispensable avis sur le bitcoin aux alentours de Noël, soit grosso modo au pire moment pour acheter.

L’implosion des cours des cryptomonnaies date de la mi-décembre et le début de leur effondrement de début janvier.

Voyez donc avec quels arguments choc la vedette est arrivée devant ses deux millions de followers sur Twitter (sans parler des autres réseaux sociaux) pour vanter les mérites d’une société de trading basée en Andorre.

Nabilla

« Mes chéris, je ne sais pas si vous avez entendu parler du bitcoin […] C’est un peu la nouvelle monnaie genre la monnaie du futur et donc en fait je trouve que c’est assez bien. […]

Ils ont plus de 85% de taux de réussite, donc en gros ils ne se trompent pas quoi. C’est vraiment sûr, c’est vraiment cool… Alors si ça vous intéresse vous pouvez y aller les yeux fermés« .

Evidemment, quand vous tenez ce genre de propos et que vous êtes suivie par des millions de personnes certainement pas parmi les moins influençables, l’AMF risque de rappliquer, ce qui aura tout de même pris une quinzaine de jours.

AMF

Mais lorsque vous vous attaquez à une princesse de la comm’, mieux vaut que votre paillasson soit nickel chrome !

Nabilla

En effet, « le bitcoin c’est très risqué », comme l’a rappelé l’AMF. Cependant, si vous allez chercher de l’eau avec une passoire parce que Nabilla vous dit que « vous pouvez y aller les yeux fermés », peut-être le moment est-il venu de vous renseigner sur les Darwins Awards et sur les grands principes de la sélection naturelle.

John McAfee conseille et fait payer

Niveau conseils douteux, comment ne pas évoquer John McAfee ? Le créateur de l’antivirus McAfee tweettait en juillet 2017 que si le prix du bitcoin ne monte pas à 500 000 $ d’ici trois ans, il fera « ce que vous savez » à la télévision américaine. Il bénéficiait il y a encore quelques temps d’une certaine aura au sein de la communauté des cryptos.

Or, depuis le mois de mars, lui et son équipe proposent aux développeurs de mettre en avant leur projet de cryptomonnaie pour 105 000 $ par tweet. Bien sûr, cela n’est en rien censé empêcher le célèbre informaticien américain de continuer à se prévaloir de la plus totale objectivité…

McAfee

Des arnaques par piratage de comptes Twitter

De faux comptes Twitter imitent des personnalités du secteur afin de tromper les épargnants naïfs nouveaux-venus. Quitte à escroquer son prochain, autant le faire en reproduisant l’apparence du compte Twitter de l’un des pontes du secteur parmi les plus réputés pour sa bienveillance.

C’est donc le compte de Vitalik Buterin, le programmeur russo-canadien de 24 ans qui a co-fondé Ethereum, que les escrocs ciblent le plus volontiers…

Début février, vous pouviez ainsi lire sous une publication de Vitalik Buterin que ce dernier offrait 400 ETH à sa communauté. Tout ce qu’il fallait faire pour être l’un des heureux élus consistait à figurer parmi les premiers à répondre en lui envoyant 0.2 ETH. Envoyer 0.2 ETH pour en récupérer ensuite deux, ça vaut le coup, non ?

Buterin

Sauf que voilà, cela n’était pas le compte de Vitalik mais un faux compte créé pour l’occasion afin d’escroquer un maximum de personnes. Pour ceux qui l’ignoreraient, certains twittos font certifier leur compte par Twitter, ce qui leur permet d’obtenir le badge bleu « Compte certifié » situé à droite de leur nom et qui atteste de leur identité.

Buterin

En suivant l’adresse sur etherscan.io (un site qui vous permet de suivre l’activité d’une adresse), on peut constater que cette arnaque a permis à son auteur de récolter un peu plus de 13 ETH.

Depuis ces escroqueries, « Vitalik Buterin » est devenu « Vitalik ‘Not giving away ETH’ Buterin ».

D’autres personnes se sont approprié l’identité d’Elon Musk.

Elon Musk

Méfiez-vous lorsque vous manipulez de l’argent, surtout si vous ne voulez pas finir pendu à une hotline pour investisseurs déprimés ou, pire, avec des accrocs au trading de bitcoin dans une clinique écossaise spécialisée…

aide

aide

Vous êtes d’autant plus averti que certaines personnalités très en vue dans les milieux économiques et financiers ont pris le contrepoint de Nabilla et de John McAfee en prévenant que les cryptos, ça vaudra bientôt… zéro.

Nouriel Roubini est un économiste américain célèbre notamment pour avoir vu venir la crise des crédits subprime.

Le 5 mars, sur le site du Project Syndicate, il donnait son opinion au sujet de la blockchain. Et celle-ci est pour le moins tranchée :

« La blockchain est la technologie la plus montée en épingle/surcotée [overhyped] qui soit jamais apparue ».

Ce bon Dr Doom estime que cette technologie, qui n’a « pas grand-chose de révolutionnaire », ne parviendra pas à s’intégrer dans le système financier. Pour lui, les contrats juridiques tels que nous les connaissons resteront plus rapides et plus efficaces que la blockchain qui ne parviendra pas non plus à supplanter les intermédiaires de quelque ordre que ce soit, ce serait même plutôt le contraire. (pour le détail des arguments, ça se passe ici.)

blockchain

Pour Roubini :

« En fin de compte, les utilisations de blockchain se limiteront à des applications spécifiques, bien définies et complexes qui nécessitent davantage de transparence et de résistance à l’altération que de vitesse, comme par exemple la communication avec des voitures autonomes ou avec des drones. Quant à la plupart des tokens, ils ressemblent beaucoup aux actions de chemin de fer dans les années 1840, dont la valorisation a implosé lorsque cette bulle – comme la plupart des bulles – a éclaté ».

De nombreuses prédictions de ce futurologue ne sont pas réalisées. Il se trompera à nouveau (cela est inhérent au métier !), mais au moins a-t-il le mérite de justifier ses positions.

D’autres commentateurs sont beaucoup plus radicaux vis-à-vis des cryptos sans pour autant ciseler leur argumentaire, comme nous le verrons très prochainement.

Mots clé : - -

Nicolas Perrin
Nicolas Perrin

Nicolas Perrin est l’auteur de l’ouvrage de référence « Investir sur le Marché de l’Or : Comprendre pour Agir ». Diplômé de l’IEP de Strasbourg, du Collège d’Europe et titulaire d’un Master 2 en Gestion de Patrimoine, il est conseiller en gestion de patrimoine indépendant en région lyonnaise et à La Réunion.

2 commentaires pour “Quand les people s’intéressent aux cryptos, c’est rigolo”

  1. Roubini n’est pas le seul à s’être « trompé ». Je ne connais personne qui ne se soit jamais trompé surtout quand il s’agit de prédire l’avenir. Ceux qui réussissent cet exploit y arrivent une fois puis plus rien. Les prix Nobel ne sont jamais Nobel deux fois. On se demande bien pourquoi… Les voyantes passent toutes de mode, les économistes ne prévoient jamais les crises ni les banquiers, ni les gouvernements. Peut-être Jésus? Il ne s’était pas trompé sur son présage d’être « zigouillé » par les marchands du temple en interférant dans leur business lucratif sur la Foi, les romains s’en étant lavé les mains, au sens propre comme figuré.

  2. Et les people de la CFTC? 😉

    Si la cftc a permis ça il y a une raison.
    les globalist vont lancer leur crypto (rickards le dit non?)

    Nabilla est plus fiable que la CFTC

Laissez un commentaire