Pourquoi les minières performent mieux que l’or

Rédigé le 7 novembre 2016 par | Investissement, Or et Argent Imprimer

L’effet de levier des mines d’or par rapport au cours du gold ne doit rien à l’endettement et s’appuie sur les bénéfices des minières. Ces dernières sont déjà en forte hausse depuis le début de l’année mais elles pourraient aller bien plus haut encore.

Les minières aurifères ne sont pas tellement différentes des autres types d’actions. Elles sont simplement des actions d’entreprises qui produisent de l’or.

Ces entreprises extraient le minerai contenant le métal et le vendent aux raffineurs. Ce processus est semblable à celui de la production de pétrole ou de toute autre ressource naturelle d’origine souterraine.

La raison pour laquelle les actions aurifères performent mieux que l’or est simple : elles offrent un effet de levier par rapport au prix de l’or. C’est pour cela que les rendements peuvent être spectaculaires.

Le terme « effet de levier » signifie en général emprunt. Ce n’est pas du tout le cas sur le marché de l’or.

Pour vous familiariser au concept d’effet de levier dans les minières aurifères, voici un petit exemple qui montre à quel point il peut être puissant :

Supposons que le prix de l’or grimpe de 1 300 dollars à 1 400 dollars. Cela représente un gain d’environ 8%. Si vous possédez de l’or physique, vous avez gagné 8%.

A présent, admettons qu’une société minière possède un million d’onces d’or sous la terre et que l’or vaut 1 300 dollars. La valeur de l’or sous terre n’est pas simplement de 1,3 milliards de dollars (un million d’onces x 1 300 dollars/once). En fait, l’or sous terre vaut beaucoup moins que ça, parce que cela coûtera de l’argent de l’extraire.

Supposons qu’il en coûtera à la société 1 250 dollars l’once, tout compris, pour extraire l’or. Avec un prix de l’or à 1 300 dollars, le bénéfice potentiel de la société est de 50 dollars par once d’or.

Toutefois, si le prix de l’or n’augmente que de 8% à 1 400 dollars, les bénéfices par once de la société grimpent de 200% (1 400 dollars-1 250 dollars = 150 dollars de bénéfice par once). Cette légère variation du prix de l’or peut faire augmenter le cours de l’action de 40%, 50% ou plus. C’est pourquoi une petite hausse du prix de l’or peut faire s’envoler une valeur aurifère avec un facteur multiplicatif sur cette hausse.

Cela est déjà arrivé il n’y a pas si longtemps…

Histoire des booms du marché de l’or

Voici ci-dessous les rendements historiques des producteurs d’or au cours de quatre cycles distincts de booms de l’or : 1979-1980, 1981-1983, le milieu des années 1990 et 2001-2006.

Il ne s’agit pas de rendements hypothétiques mais bien de rendements réels. Penchons-nous en premier lieu sur le plus formidable de tous les marchés haussiers de l’or, celui de 1979-1980…

Au cours de cette période, l’or a plus que triplé. Mais les valeurs aurifères, elles, ont plus que quadruplé.

Rendements des producteurs de 1979 à 1980

Entreprise Prix au 29/12/1978Pic de septembre 1980Rendement
Campbell Lake Mines28,25 dollars94,75 dollars235,40%
Dome Mines78,25 dollars154,00 dollars96,80%
Hecla Mining5,12 dollars53,00 dollars935,20%
Homestake Mining30,00 dollars107,50 dollars258,30%
Newmont Mining21,50 dollars60,62 dollars182,00%
Dickinson Mines6,88 dollars27,50 dollars299,70%
Giant Yellowknife Mines11,13 dollars39,00 dollars250,40%
Moyenne des minières  322,50%
Or  214,00%

Mais les valeurs aurifères ont connu d’autres ascensions aussi incroyables…

De 1981 à 1983, les producteurs d’or ont rapporté en moyenne plus de 70%, et cela en moins de deux ans.

Des entreprises comme Agnico Eagle et Campbell Red Lake ont gagné plus de 120% ; Sigma, plus de 73%.

Ces bénéfices ont fait suite à une petite hausse de 10,8% de l’or.

Un autre boom a également eu lieu dans les années 1990. En moyenne, les producteurs d’or ont gagné plus de 200%…

Cambior a grimpé de 124% ; Kinross Gold a rapporté plus de 190% ; et Manhattan, plus de 760%.

L’or, lui, n’avait gagné que 8%.

Le dernier grand marché haussier a été enregistré entre 2001 et 2006, il fut d’une ampleur aussi grande que celui du début des années 1980.

L’or a gagné 158%, et les producteurs d’or ont gagné en moyenne plus de 400%.

Newmont a grimpé de 270%. Gold Fields a dépassé les 500%. Et Goldcorp a rapporté plus de 800%.

Comme vous pouvez le voir, une hausse du prix de l’or (même faible) peut rapporter très gros.

Les valeurs aurifères varient dans des cycles extrêmes

On peut faire fortune sur le marché de l’or mais pour cela, il faut bien comprendre les cycles de marché.

Les minières aurifères varient dans des cycles extrêmes de booms et de dépressions, plus que les autres marchés et bien plus que les entreprises « non-cycliques », comme celles qui vendent du dentifrice ou de la lessive. La demande pour ce type de produits quotidiens est régulière, que le marché soit haussier ou baissier.

La demande pour les ressources naturelles comme l’or est fortement cyclique. Tout comme pour le pétrole, les investisseurs parient sur les minières aurifères lors des périodes de boom.

Une minière aurifère peut grimper de 500% au cours d’un marché haussier sur trois ou cinq ans puis perdre 90% en six mois lors d’un mauvais marché baissier. C’est ce que nous avons vu au cours des cinq dernières années.

De fin 2011 à fin 2015, l’or a perdu 42%. Des entreprises ont fait faillite et les investisseurs ont subi de lourdes pertes. Si la chute du prix du pétrole fut forte, la chute des minières aurifères fut encore bien pire.

Au cours de cette même période, le NYSE Arca Gold BUG Index – l’indice des minières aurifères du New York Stock Exchange – a reculé de 83%. Comme on peut le voir sur le graphique ci-dessous, les minières aurifères (en noir) ont perdu deux fois plus que le cours de l’or (en jaune).

Les valeurs aurifères chutent et montent plus fort et plus rapidement que l'or dans une tendance baissière.

Toutefois, il ne s’agit que de la moyenne. Pour certaines entreprises, la chute a été encore plus rude.

Mais aujourd’hui, le marché de l’or change de cap.

Comme nous l’avons dit plus haut, le cours de l’or a gagné 26% cette année.

L’ETF Market Vectors Gold Miners (GDX), qui enregistre la performance de tous les grands producteurs d’or, est en hausse de 115% depuis janvier. Mais certaines minières ont grimpé encore plus. Le tableau ci-dessous montre que plusieurs minières sont en forte hausse cette année. Comme vous pouvez le voir, Barrick Gold Corp. (ABX) a gagné 139% depuis le 19 janvier et Yamana Gold Inc. (AUY) 215%.

Entreprise Gain
Barrick Gold Corp. (ABX)138%
Newmont Mining Corp. (NEM)141%
Yamana Gold Inc. (AUY)215%
Agnico Eagle Mines Ltd. (AEM)103%
Randgold Resources Ltd. (GOLD)65%

Dans le graphique ci-dessous, nous avons repris les principaux cycles des valeurs aurifères depuis 1975 – lorsqu’il devint à nouveau légal de détenir de l’or aux Etats-Unis – jusqu’à aujourd’hui. On distingue huit cycles au cours de cette période.

Les valeurs aurifères ont des cycles de marché plus fréquents et plus importants

Les valeurs aurifères ont connu leur deuxième plus fort marché baissier depuis 1975. Pire que la vente massive qui a suivi la folie de 1980.

En d’autres termes, nous avons là une opportunité incroyable.

Les minières aurifères se préparent pour le prochain boom.

Mais il ne faut pas acheter n’importe quelle valeur…

Il est important de choisir les meilleures, parce que toutes ne performent pas de la même façon dans un cycle.

Comme dans n’importe quel autre secteur, les valeurs des entreprises les plus fortes grimperont plus que les valeurs des entreprises plus faibles.

Il existe une petite zone du marché de l’or où les valeurs aurifères peuvent monter à la « verticale. » C’est là que les investisseurs peuvent multiplier par 10, 20 voire même 50 leur argent. [NDRL : Si vous êtes convaincu que l’or est promis à un avenir brillant, alors investissez dans les minières à très fort potentiel pour obtenir de l’effet de levier sans dette. Multipliez par 10, 20 ou 50 votre mise de fonds avec ces petites juniors, sélectionnées de façon implacable. Tout est ici.]

E.B. Tucker, Casey Report

Mots clé :

Un commentaire pour “Pourquoi les minières performent mieux que l’or”

  1. abonne a la Strategie de SW, j´acquis les 3 minieres suggerees par SW.
    dans le nouveau trade propose, l´une d´elles sera-t-elle selectionnee ?
    ou bien s´agit-il d´une nouvelle miniere?
    On verra bien a suivre…

Laissez un commentaire