Désertez le monde des tricheurs ?

Rédigé le 26 avril 2017 par | Banques Centrales, Simone Wapler Imprimer

« Pensez-vous que Marine Le Pen puisse gagner les élections ? Vous avez vu cet article du Financial Time qui dit que les chances de la candidate du Front National sont sous estimées ? Ne faudrait-il pas proposer à nos lecteurs une transaction gagnante en cas de victoire de Marine Le Pen ? »

Oups, mes collègues américains me pressent. Les pauvres, traumatisés par l’élection imprévue de Donald Trump, ils ne voudraient pas que nous rations le spectacle en France — et surtout une opportunité de gain sur un pari « contrarien ». En l’occurrence, hier, la probabilité de victoire de Marine Le Pen était évaluée à 8%. Les perspectives de gains en pariant sur l’outsider sont donc en théorie énormes. Mais est-ce vraiment un pari « contrarien « que de pénétrer dans des salles de jeu surchauffées et surpeuplées pour pousser son petit jeton sur une case vide du tapis pendant que la roulette tourne encore ?

Les marchés financiers sont devenus un grand casino dans lequel des joueurs expérimentés misent des jetons gratuits tandis que d’autres, moins privilégiés, misent quelques jetons qu’ils ont eux-mêmes payés avec de l’argent déjà gagné et qui leur appartient. C’est la distinction que je vois entre les investisseurs professionnels disposant de l’effet de levier du crédit gratuit des banques centrales d’une part, et les investisseurs particuliers (ou les fonds de pension et assureurs) qui investissent sur ces mêmes marchés de l’épargne déjà existante, d’autre part.

Elections 2017 : faites-en une opportunité ! Découvrez 3 valeurs à acquérir absolument avant le 23 avril. Sortez gagnant des élections quels que soient les résultats !Pour tout savoir…

Vous ne devez miser directement sur ces marchés financiers qu’en ayant conscience de cette distinction : tous les joueurs ne sont pas logés à la même enseigne et les pertes de certains seront toujours couvertes. N’oublions pas que la Banque centrale européenne injecte 80 Mds€ tous les mois dans la salle de jeu « marchés obligataires – obligations d’Etat ». Cette salle réservées aux professionnels n’est pas accessible aux petits joueurs, mais ce qui s’y passe influence les joueurs des autres (marchés obligataires – obligations d’entreprises, marchés actions et matières premières).

Emmanuel Macron : le candidat du système financier

Emmanuel Macron est autant un homme politique « hors système » que moi-même je suis carmélite. C’est en tant qu’ex-banquier, le meilleur ami des banquiers qui financent le monde politique. Les joueurs du casino le savent.

Voyez la hausse verticale de l’indice des banques européennes après ce premier tour électoral.

indice des banques européennes

Il est évident qu’une victoire de Marine Le Pen anéantirait cette hausse spectaculaire et ferait chuter l’indice au minimum à son niveau de juillet 2016, et probablement encore plus bas…

Sur les marchés américains, en tant qu’investisseur particulier avisé, vous pouvez tout à fait vendre à découvert le secteur financier européen en utilisant le tracker iShares MSCI Europe Financial – EUFN (US4642891802).

L’euro se prendrait aussi une bonne claque ; vous pouvez utiliser l’ETF CurrencyShares EuroTrust – FXE (ISIN US23130C1080) qui reflète le prix de l’euro en dollar. L’euro baisserait évidemment contre le dollar en cas d’élection de Marine Le Pen, et il vous suffit là encore de vendre à découvert ce tracker.

Mais pourquoi aller jouer dans des salles étrangères et non pas dans notre casino national, vous demandez-vous peut-être ? C’est très simple. Notre casino national pourrait provisoirement fermer ses portes et le jeu être suspendu, car le choc serait tel que les verrous se mettraient en place automatiquement. Ce sont les sécurités prévues en cas de violent décrochage pour enfermer les joueurs et les empêcher de tous sortir en même temps.

L’or physique en dehors du casino financier

Ceux qui ne veulent pas des salles de casino peuvent très bien se rabattre sur l’or physique. Car la peur poussera le métal jaune à la hausse. Ce métal jaune qui n’est la dette de personne et que les banquiers haïssent tant. Mais attention, pas n’importe lequel or : préférez cette pièce qui possède des caractéristiques bien utiles fiscalement et qui est très facilement négociable.

Même si le cas le plus probable – l’élection d’Emmanuel Macron – se produit, vous aurez fait un achat de long terme très avisé. Car la fuite en avant dans la dette, le déficit, les taux bas et les politiques monétaires non conventionnelles finiront par produire leur effet : la destruction monétaire par l’inflation.

Enfin, si la spéculation vous paraît bien hasardeuse dans tous les cas – face à Emmanuel Macron, candidat de la finance et de sa puissance de feu illimitée en milliers de milliards d’euros, ou face à Marine Le Pen et l’énorme impôt-inflation résultant de son programme isolationniste et protectionniste – vous aurez bientôt, début juin, une autre solution. Une solution qui vous permettra de réaliser des gains en ne fréquentant plus les dangereux casinos.

Notre service Profits Réels sera officiellement lancé à cette date, après une période d’essai qui nous permet d’affiner et d’améliorer nos conseils. Profits Réels vous permettra d’investir dans l’économie réelle en utilisant les nouveaux outils du financement participatif, d’investir dans des entreprises non cotées ou de prêter à des PME à des taux d’intérêt allant de 4% à 7% (alors que les amis d’Emmanuel Macron vous offrent moins de 1,5%).

Car Marine le Pen ou Emmanuel Macron, la Terre ne s’arrêtera pas pour autant de tourner. Des entrepreneurs essaieront toujours de satisfaire des consommateurs et auront besoin de financements pour faire avancer leurs projets. Hard Rock Café et centre anti-obésité en Espagne, événementiel et informatique en France, medtech de portée internationale… voilà des exemples de projets auxquels nos abonnés testeurs ont déjà souscrit. Ils ont ainsi de l’argent en dehors du circuit bancaire et des casinos financiers, et leur investissement est honnêtement rémunéré lorsqu’il s’agit de prêt.

Quant au financement en prise de participation, il faut savoir que les plus gros gains des investisseurs de la première heure se réalisent maintenant hors bourse, avant les introductions : « les transactions les plus importantes se font avant l’entrée en Bourse », note Le Temps, se référant à une enquête du Wall Street Journal.

Le vrai pari « contrarien » c’est de croire encore à la survie de l’économie réelle et compétitive !

 

Mots clé : - -

Simone Wapler
Simone Wapler
Rédactrice en Chef de Crise, Or & Opportunités et de La Stratégie de Simone Wapler

Simone Wapler est ingénieur de formation. Elle a travaillé dans le secteur de l’ingénierie aéronautique. Cette double casquette ingénieur/analyste financier est un véritable atout qu’elle met au service des abonnés.

Elle aborde les marchés avec l’oeil du professionnel, de l’ingénieur, de l’industriel, et non celui du financier.

Son expertise, notamment dans le secteur des métaux de base et des métaux précieux, lui donne une longueur d’avance, une meilleure compréhension des vrais tenants et aboutissants du marché des ressources naturelles — un marché par ailleurs en pleine expansion, dont Simone Wapler connaît parfaitement tous les rouages, notamment au niveau de l’offre et de la demande.

Pour en savoir plus sur Crise, Or & Opportunités et La Stratégie de Simone Wapler.

Laissez un commentaire