photo auteur
Simone Wapler
Rédactrice en Chef de Crise, Or & Opportunités et de La Stratégie de Simone Wapler

Simone Wapler est ingénieur de formation. Elle a travaillé dans le secteur de l’ingénierie aéronautique. Cette double casquette ingénieur/analyste financier est un véritable atout qu’elle met au service des abonnés.

Elle aborde les marchés avec l’œil du professionnel, de l’ingénieur, de l’industriel, et non celui du financier.

Son expertise, notamment dans le secteur des métaux de base et des métaux précieux, lui donne une longueur d’avance, une meilleure compréhension des vrais tenants et aboutissants du marché des ressources naturelles — un marché par ailleurs en pleine expansion, dont Simone Wapler connaît parfaitement tous les rouages, notamment au niveau de l’offre et de la demande.

Pour en savoir plus sur Crise, Or & Opportunités et La Stratégie de Simone Wapler.

Visitez le site officiel de Simone Wapler : www.Simone Wapler.fr

C'est le moment de jouir de votre or ! (2)

Rédigé le 27 octobre 2010 par Simone Wapler | Epargne

Il ne vous a pas échappé que les interventions monétaires dites compétitives se multipliaient. En pratique, il ne s’agit que de destruction monétaire en règle. Un banquier central soutient une monnaie étrangère en en achetant suffisamment sur le marché pour faire monter son cours et donc faire baisser sa propre monnaie. Seul problème : ce qu’il achète se crée — s’imprime — à volonté. Ce ne sera donc jamais assez

C'est le moment de jouir de votre or ! (1)

Rédigé le 26 octobre 2010 par Simone Wapler | Epargne

A 1 353 $ et 967 euros l’once, l’or est certainement rentré dans la troisième phase de son grand marché haussier, celle qui verra son sommet et son déclin, jusqu’à la prochaine crise. Mais cette troisième phase devrait durer quelques années. En 1980, les progressions de l’or et de l’argent furent respectivement de 2 276% et 3 099% avant la traversée du désert. Nous n’en sommes qu’à 412% et 419%

Pourquoi la "bulle de l'or" va résister

Rédigé le 4 octobre 2010 par Simone Wapler | Epargne

L’once a pulvérisé les 1 300 $, à 1 314 $ actuellement. Soit 960 euros. La foule déprime : de mauvaises statistiques américaines et une anémique croissance du deuxième trimestre revue à 1,6%. Pourtant, les bons du Trésor atteignent des sommets. Pourquoi diable les gens s’arrachent-ils des créances d’un pays qui s’enfonce dans la léthargie économique et imprime de la monnaie à tout va

Angleterre : le "laboratoire du pire" prouve que déflation et inflation peuvent coexister

Rédigé le 16 août 2010 par Simone Wapler | Epargne

La Bank of England s’est lancée dans une course folle au yoga mortel, les mesures d’assouplissement monétaires ou quantitative easing consistant à racheter les obligations souveraines. Il s’agit d’une inflation de la masse monétaire par création de monnaie à partir de rien

Le certain, le probable et le pire (2)

Rédigé le 19 juillet 2010 par Simone Wapler | Epargne

Vendredi 9 juillet, j’assistais à un point trimestriel sur les marchés à la Compagnie Financière Edmond de Rothschild. Dans l’assistance, des journalistes. Etienne Gorgeon, le directeur de la gestion des taux et crédit, (c’est-à-dire le type qui choisit des obligations de par le monde pour les mettre dans les portefeuilles des clients = vaste boulot, surtout en ce moment), présentait une courbe de très long terme de l’évolution du cours des actions MSCI World. Il s’est quasiment excusé : "la maison n’aime pas que je présente cette courbe, car c’est un peu déprimant"

Le certain, le probable et le pire (1)

Rédigé le 16 juillet 2010 par Simone Wapler | Epargne

La plupart des titres de l’actualité sont dans les prix et leurs enjeux ont été débattus depuis de nombreux mois. Ce qui précipite une baisse, c’est la peur. Les paniques sont déclenchées par ce qui n’a pas été anticipé ou soupesé. Votre estimation de l’inconnue inconnue est aussi bonne que celle de n’importe qui, sinon ce serait de l’inconnue connue", estime Josh Wolf dans Forbes

La Fed trouve la cause de son échec

Rédigé le 6 juillet 2010 par Simone Wapler | Epargne

Les milliers de milliards de relance vont déboucher sur… rien, mais c’est de la faute de l’euro. Il est urgent pour la Fed de préparer le terrain pour expliquer l’échec de sa politique keynésienne qui va bientôt apparaître au grand jour

L'euthanasie financière des retraités est programmée

Rédigé le 11 juin 2010 par Simone Wapler | Epargne

Imaginez : vous êtes retraité, donc rentier. Vous avez placé votre épargne avec un risque minimal, en obligations d’Etat. Les prix des actifs baissent. Donc chaque matin, votre pouvoir d’achat augmente. La déflation est bonne pour les vieux. L’inflation est bonne pour ceux qui sont endettés. Pour les gouvernements, c’est même le moyen le plus facile de rembourser en monnaie de singe

Une évidence effroyable, trois conséquences et trois actions urgentes

Rédigé le 25 mai 2010 par Simone Wapler | Epargne

Selon l’Agefi du 28 avril qui commente le cas de la Grèce : "Standard & Poor’s base sa note sur une perspective de recouvrement de 30% à 50% sur la dette grecque en cas de restructuration… Les CDS grecs à 5 ans ont dépassé les 800 points de base, reflétant un risque de défaut cumulé de 46,1% contre 25,3% pour le Portugal". Je vous rappelle que nous ne considérons pas "si" la Grèce va faire défaut, mais "quand"

L'Europe sombre, mais pas vous !

Rédigé le 30 avril 2010 par Simone Wapler | Epargne

Nous ne vivons pas une récession classique dans une période ordinaire. Nous vivons une Grande Récession qui marque la fin d’un modèle de fausse croissance basée sur la surconsommation à crédit. La chute du CAC 40 et des principaux indices boursiers européens cette semaine rappelle les marchés à la réalité. Transférer la bulle du crédit du privé vers le public n’était pas une bonne idée. Transférer n’est pas crever la bulle

Les minières, oui ! Les grosses, pas encore…

Rédigé le 8 mars 2010 par Simone Wapler | Epargne

Les minières aurifères ont déçu. "Sous pression et faute de catalyseur, les minières perdent de leur éclat", constatait tristement La Tribune. Bloomberg souligne la contre-performance du Standard & Poors TSX Gold Index par rapport à l’once. Faut-il déserter la mine et méditer l’opinion de Mark Twain pour qui tout mineur était un menteur muni d’une bêche au bord d’un trou ? Non, bien sûr

La Grèce a placé sa dette souveraine. Tout le monde est soulagé, mais pas nous

Rédigé le 29 janvier 2010 par Simone Wapler | Epargne

Nous pressentons une tragédie grecque plutôt qu’un conte de fées. On expliquait récemment dans le Financial Times que la Grèce "se débat pour placer sa dette". Puis, un peu plus loin, on apprend que les cinq milliards d’émission ont été sur-souscrits, avec quatre fois plus d’acheteurs que nécessaires. Sans avoir l’esprit spécialement tordu, avouez qu’il est étrange que les acheteurs se bousculent pour quelque chose qui se vend mal. Cherchez l’erreur

2010, reprise… de la crise – 2e partie

Rédigé le 19 janvier 2010 par Simone Wapler | Epargne

Beaucoup fondent leur croyance de reprise sur des évolutions statistiques de court terme. J’attire votre attention sur un point important : le recueil des données et le calcul des statistiques se sont construits dans les périodes fastes. Ils sont inadaptés à la situation actuelle et donnent des indications trompeuses. Prenons l’exemple des statistiques américaines de l’emploi. Les données sont recueillies auprès des entreprises qui déclarent d’un mois sur l’autre les heures travaillées. Lorsque le Bureau of Labor Statistics ne reçoit pas d’information, il considère que les heures sont inchangées. Si l’entreprise a fait faillite, la correction ne sera rentrée que le mois suivant. Autre exemple, celui du chômage. Les travailleurs découragés, qui ont cessé de rechercher un emploi, sont éjectés des statistiques au bout de deux ans.

2010, reprise… de la crise

Rédigé le 18 janvier 2010 par Simone Wapler | Epargne

Alan Greenspan, ex-patron de la Fed, a voulu maintenir l’illusion en poussant les ménages à l’endettement, afin que le rêve subsiste. Parallèlement, le monde s’était habitué à vivre comme fournisseur du consommateur américain qui achetait à crédit. La baisse des taux d’intérêt et l’argent facile ont propagé des créances douteuses. Ce constat prouve bien que nous ne vivons même pas une crise similaire à celle de 1929, induite par une surcapacité et un système financier défaillant

La spéculation passe du papier au réel

Rédigé le 4 janvier 2010 par Simone Wapler | Epargne

L’or a deux visages : celui d’une matière première pour la joaillerie et celui d’actif monétaire. Là aussi, les investisseurs lâchent le papier pour se tourner vers le physique. Les fonds adossés à des réserves ont vu le jour dès 2003 en Australie. Ces fonds, promus par le World Gold Council, ont essaimé et détiennent aujourd’hui près de 1 300 tonnes d’or. La demande d’or physique a doublé en un an

Les limites de la confiance

Rédigé le 1 janvier 2010 par Simone Wapler | Epargne

La Chine a annoncé fin juillet le décrochage du yuan par rapport au dollar. Une page d’histoire monétaire se tourne doucement : la fin du règne de l’étalon-dollar. L’improbable hausse simultanée de l’or et du dollar du mois de juin montre que la confiance des investisseurs dans le billet vert s’érode.

L’or surfe sur le pétrole et l’inflation

Rédigé le 1 janvier 2010 par Simone Wapler | Epargne

L’or sort de l’ombre et revient sur la scène financière. Il s’agit d’une tendance solide et pas d’un simple ajustement technique. Les minières dont le coût de production dépend le moins du prix de l’énergie ont quelques beaux jours devant elles.

Hausse de l'or ou descente de police

Rédigé le 14 décembre 2009 par Simone Wapler | Epargne

Deux événements majeurs viennent de se produire : le revirement des Banques centrales et le refuge vers le métal physique. Les Banques centrales se déclarent acheteuses. Du jamais vu jusqu’à présent. L’Inde a acquis 200 des 403,3 tonnes mises en vente par le Fonds monétaire international