Vaincus !

Rédigé le 23 avril 2016 par | Article, Chronique Imprimer

▪ Nous nous avouons battus, aux Publications Agora. Nous baissons les bras. Nous jetons l’éponge.

Comme nous l’a fait remarquer un lecteur il y a quelques jours : « drôle de choix ! »

De quoi s’agit-il ? De ballon rond.

Figurez-vous, cher lecteur, que la soirée/conférence que nous avions prévue le 10 juin prochain coïncide avec une autre rencontre au sommet : France-Roumanie, en ouverture de l’Euro 2016.

Une de mes collègues a suggéré que nous placions derrière nos intervenants des écrans retransmettant le match en direct, nous garantissant ainsi l’attention sans faille de l’auditoire… mais sa proposition n’a pas été retenue.

J’avoue : nous ne pouvons pas lutter contre Paul Pogba, Antoine Griezmann, Yannick Noah et les autres. (Comment ? Pas Yannick Noah ?)

La conférence est donc repoussée au — notez bien — vendredi 17 juin 2016. Oui, il y a République Tchèque-Croatie ce jour-là. Mais ma foi, on ne peut pas plaire à tout le monde, et votre épargne vaut bien une soirée loin du stade.

Plus de détails sont à venir… donc restez à l’écoute !

▪ En parlant d’épargne, n’oubliez pas le Dossier spécial Assurance-vie rédigé spécialement par Simone Wapler — il est court mais dense… et vous y trouverez toutes les informations nécessaires pour mettre votre assurance-vie à l’abri. Et il y a urgence…

Par ailleurs, nous avons reçu beaucoup de questions suite à ma Chronique de la semaine passée… et elles continuent d’affluer.

Nous sommes en train de les compiler, de les analyser… et surtout d’y préparer des réponses adaptées. Rendez-vous le 9 mai prochain pour une intervention exclusive de Simone sur le sujet !

Meilleures salutations,

Françoise Garteiser
La Chronique Agora

Mots clé :

Françoise Garteiser
Françoise Garteiser
Directrice de la rédaction pour La Chronique Agora

Françoise Garteiser est Directrice de la rédaction pour La Chronique Agora. Elle se charge de la diffusion de cette lettre d’information contrarienne et politiquement incorrecte. Du choix des textes au respect de la ligne éditoriale – en passant par la traduction des notes provenant de nos partenaires à l’étranger et des interventions ponctuelles au sein de la lettre quotidienne, elle s’assure qu’aucun grain de sable ne vient empêcher le bon fonctionnement des rouages de La Chronique Agora. Vous pouvez également retrouver Françoise Garteiser toutes les semaines dans La Chronique du week-end, billet d’humeur envoyé le samedi.

Laissez un commentaire