Une vieille nouveauté, la suite…

Rédigé le 1 janvier 1970 par | Epargne Imprimer

** Le charbon est abondant… le charbon est bon marché… le charbon est sale. Choisissez l’intrus dans cette liste.

– Si vous avez choisi "le charbon est sale", vous avez la bonne réponse. Mais si le charbon était plus propre ? Il serait toujours abondant, bien entendu, mais il ne serait probablement pas aussi bon marché. Voilà pourquoi nous aimons le charbon. Une nouvelle génération de technologies de "charbon propre" pourrait augmenter la demande de ce carburant fossile sale, faisant grimper son prix… peut-être radicalement.

– Aucun pays ne pourrait bénéficier plus des technologies de charbon propre que les Etats-Unis. Ils ont 250 ans de réserves de cette matière. Ils trouveront sans doute un moyen efficace — et propre — de l’utiliser.

– "Tout au long du 20ème siècle, les Etats-Unis ont consommé de l’énergie à outrance", affirment quelques chercheurs de l’armée américaine. "La croissance rapide de l’économie était basée sur une énergie abondante et bon marché. On n’a que peu réfléchi et planifié la transition vers les réalités du 21ème siècle, où les ressources en pétrole et en gaz naturel s’épuiseront. L’économie américaine utilise 50% plus d’énergie par unité de PIB que tout autre pays développé au monde (AIE 2004). L’économie basée sur l’énergie fossile, centrée sur l’automobile, et à usage unique n’est pas un modèle viable pour les Etats-Unis ou le reste du monde à long terme. C’est insoutenable".

– Je suis d’accord. De toute évidence, un modèle économique reposant lourdement sur l’énergie bon marché n’est pas soutenable dans un monde où l’énergie est chère — le monde dans lequel nous sommes. A mesure que le prix du brut grimpe inexorablement, les économies gourmandes en énergie chercheront des alternatives viables.

– Les sources renouvelables comme le vent, l’eau ou les biocarburants joueront certainement un rôle. Mais l’une des alternatives les plus viables n’est pas vraiment une alternative… c’est le charbon.

** De nouvelles technologies ont créé des opportunités pour ce carburant fossile abondant mais méprisé.

– Le gouverneur de l’état du Montana, Brian Schweitzer, a fait de la création d’usines de gazéification et de liquéfaction du charbon une véritable mission. Il est convaincu que créer des carburants liquides à partir du charbon est la réponse au problème de dépendance à l’énergie, et que "le nettoyer" par gazéification (qui élimine certains des ingrédients nocifs) aidera à résoudre les problème environnementaux évidents du charbon.

– Il est également utile de mentionner que la Chine et l’Inde ont décidé que les projets de gazéification et liquéfaction étaient des priorités dans leurs stratégies énergétiques nationales respectives. Lorsque George W. Bush a signé un accord avec l’Inde pour aider ce pays à développer l’énergie dont son économie a besoin pour croître, cela a fait la première page des journaux. Ce qui est resté plus discret, par contre, c’est qu’un Groupe de travail sur le charbon formé entre les deux pays co-développe des technologies permettant d’exploiter le méthane sur couche de houille, et travaille aussi sur la gazéification et la liquéfaction du charbon, et autres technologies liées au charbon propre.

– Et que serait une analyse des tendances énergétiques mondiales sans chercher à savoir ce que fait la Chine ? Le gouvernement chinois travaille dur pour développer sa propre technologie de liquéfaction et la gazéification du charbon. La Chine a désespérément besoin  de réduire sa pollution liée au charbon. En fait, elle a décrété que les usines sans émissions liées au charbon faisaient partie des buts essentiels.

– La Chine — ou tout autre pays, d’ailleurs — parviendra-t-elle à rendre le charbon propre ? Voilà une question qui reste ouverte. Ce que j’apprécie, dans tout ce débat, c’est que le charbon est l’un des rares secteurs où la technologie puisse vraiment mener à une utilisation plus propre et plus efficace d’hydrocarbures abondants.

Dan Denning
Dan Denning
Rédacteur en Chef de Strategic Investor

Dan Denning est spécialisé dans des actions peu connues mais au potentiel gigantesque. Dan écrit également dans Strategic Trader Alert, un service e-mail consacré aux actions qui évoluent très vite.

Laissez un commentaire