retraites

Retraites : Quelque chose cloche

Rédigé le 9 octobre 2017 par Simone Wapler | A la une, Banques Centrales, Simone Wapler

En cet automne, « les arbres montent au ciel », contrairement à ce que dit le vieux dicton boursier. Les déficits des retraites peuvent-ils troubler la fête des taux bas ?

marchés actions

Les marchés actions sont vraiment détraqués

Rédigé le 23 mai 2017 par Bill Bonner | Banques Centrales, Bill Bonner

L’effet richesse des porteurs d’actions est un leurre qui se produit au détriment des porteurs d’obligations. Les actions ont progressé mais pas l’économie…

guerre Trump

Arnaqué par votre propre argent

Rédigé le 9 février 2017 par Bill Bonner | Bill Bonner, Deep State

Le programme de Trump ne fonctionnera pas. On ne peut pas réduire les impôts sans réduire les dépenses. A défaut, les taux vont monter.

bitcoin gold taux d'intérêt

Les premiers vilains dégâts des hausses des taux intérêts

Rédigé le 6 février 2017 par Simone Wapler | Banques Centrales, Simone Wapler

Les premiers effets des hausses des taux commencent à se manifester dans une certaine indifférence… sauf pour le Gold…

Non, 2016 n’est pas un poisson d’avril

Rédigé le 2 avril 2016 par Françoise Garteiser | Article, Indices, marches actions, strategies

Je m’efforce de faire comme Bill Bonner, et de voir le bon côté des choses : à coup sûr, le système économique ploie sous les fardeaux toujours plus lourds qu’on lui entasse sur le dos… et ne va pas tarder à s’effondrer…

La baisse des taux est bonne pour la hausse du chômage

Rédigé le 7 mai 2015 par Simone Wapler | Article, Inflation, dettes et récession, Simone Wapler

L’acharnement des grands planificateurs, des banquiers centraux, des banquiers employés des banques trop grosses pour faire faillite, des économistes, des politiciens s’explique de cette façon : leurs erreurs ne rejaillissent pas sur leur vie personnelle…

Les taux bas ne font rien pour la croissance

Rédigé le 12 mars 2015 par Simone Wapler | Article, Indices, marches actions, strategies, Simone Wapler

▪ Dans l’église keynésienne, il est un dogme que nul ne doit remettre en cause sous peine d’être excommunié ou soumis à l’inquisition par un grand prêtre économiste : "des taux bas favorisent la croissance économique". Ma première phrase est, vous l’avez perçu, pleine de vocabulaire religieux. C’est que l’économie, loin […]

banques centrales

Des taux à 2,7%, du pétrole à 106 $… On s’en fiche, c’est l’été !

Rédigé le 11 juillet 2013 par Philippe Béchade | Article, Philippe Béchade

Les juillettistes peuvent enfin dormir sur leurs deux oreilles. Le marché a pris une grosse insolation en moins de 48 heures de canicule et il semble complètement assommé…

Les taux grimpent — que vont faire les marchés… et la Fed ?

Rédigé le 17 juin 2013 par Bill Bonner | Article, Bill Bonner

Un baby-boomer né après-guerre n’a vécu qu’un seul cycle de taux d’intérêt complet. Les taux ont atteint un plus bas après la guerre… tandis que les Etats-Unis étaient confrontés à la plus grande falaise fiscale de leur histoire…

La Fed confirme qu'elle va continuer de raser gratis très longtemps

Rédigé le 17 mars 2010 par Philippe Béchade | Article

Le marché n’envisage pas que l’embellie boursière des 12 derniers mois ne constitue que l’oeil du cyclone. Il fait grand soleil, tout le monde est heureux — enfin… tous ceux qui ont comme seule préoccupation de regarder leurs actions grimper — et les médias annoncent que le ciel devrait rester bleu au-dessus de Wall Street, même si Manhattan enchaîne tempêtes de neige et pluies diluviennes. Ils se basent sur le bulletin météo de la Fed, qui confirme ce mardi le maintien de "taux très bas, très longtemps". Le contenu du communiqué final était déjà connu de longue date et pratiquement à la virgule près par les initiés. La seule minuscule inflexion sémantique concerne l’emploi qui se stabilise au lieu de demeurer anémique : une toute petite retouche en milieu de page et le texte de début février est de nouveau bon pour le service

L'or s'en sort une fois encore

Rédigé le 17 décembre 2008 par Bill Bonner | Article

Hier, la Fed a baissé ses taux. La veille, nous avions conseillé de vendre le dollar. Nous espérons que vous avez suivi notre conseil. Le billet vert chute. Il est à un plus bas depuis 13 ans par rapport au yen. Il a chuté par rapport à l’euro, et à l’or, qui grimpe. Quel bonheur ! Notre Transaction de la Décennie est désormais profitable des deux côtés

Comme on se débarrasse d'un fond de pastis un peu tiédasse…

Rédigé le 2 juillet 2008 par Philippe Béchade | Article

Si nous n’avions tant disserté sur les causes d’un futur effondrement des indices boursiers depuis le début du mois de mai dernier, nous éprouverions une certaine allégresse en passant en revue la liste des facteurs négatifs qui plombent l’ambiance sur les marchés financiers

Turbines financières en panne, marchés plongés dans les ténèbres

Rédigé le 30 juin 2008 par Philippe Béchade | Article

La Fed a déçu les marchés mercredi par une communication jugée illisible : Ben Bernanke souligne le niveau alarmant de l’inflation mais ne se déclare pas résolu à la combattre. Les marchés comprennent que le cycle de détente de taux est terminé… pour l’instant, mais que se passera-t-il si la conjoncture US se dégrade

Un jour sanglant dans la guerre inflation/déflation

Rédigé le 10 juin 2008 par Bill Bonner | Article

Dans la guerre entre l’inflation et la déflation, vendredi dernier a été un jour sanglant. Ca a commencé par un tir du département de l’Emploi US ; le chômage a enregistré sa plus grande augmentation depuis 1986 — de 5% à 5,5%. Puis l’enfer s’est déchaîné. Les investisseurs ont immédiatement compris que la Fed de Bernanke n’aurait aucun moyen de tenir sa demi-promesse d’abandonner le combat contre la déflation et de commencer à lutter contre l’inflation, aux côtés de la Banque centrale européenne. Les banques centrales n’augmentent pas les taux lorsque le chômage grimpe. C’est du moins ce qui se passe depuis longtemps

Correction pétrolière et inflation

Rédigé le 6 juin 2008 par Dan Denning | Article

Pour le pétrole, la correction a commencé. Le pétrole a chuté sur le marché américain, il tourne désormais autour des 123 $. Et ce n’est pas la colère noire de George Soros face au Congrès qui a effrayé les spéculateurs. Les prix élevés, dit le proverbe, sont un remède aux prix élevés. "Remède" n’est peut-être pas le mot le plus approprié, surtout si vous êtes une compagnie aérienne ou un constructeur automobile

Privatisation des gains, nationalisation des pertes

Rédigé le 7 décembre 2007 par Philippe Béchade | Article

Le rôle des marchés est de pousser des pratiques apparemment rationnelles (et parfois délictueuses, s’agissant du subprime) jusqu’à leurs conséquences les plus absurdes… Le rôle de la Fed et de l’administration fédérale — notamment d’Henry Paulson, à qui Wall Street envisage déjà d’élever une statue — est de trouver des parades aux désastres qui surviennent inéluctablement.

Assèchement du crédit et portefeuille spécial prison

Rédigé le 3 décembre 2007 par Bill Bonner | Article

Qu’avons-nous à voir aujourd’hui ? Eh bien, nous commençons avec deux histoires. "Le crédit US s’assèche, faisant naître des craintes de récession", titrait le journal International Herald Tribune. "Les artères financières se contractent au rythme le plus rapide jamais enregistré". C’est l’histoire d’une contraction du crédit — une pièce du grand puzzle que nous examinons depuis quelques semaines. Vous vous rappelez la règle, cher lecteur ? La force d’une correction est égale et opposée à l’illusion qui l’a précédée. Que peut-on attendre après la plus grande expansion de crédit de tous les temps ? Quelque chose de plutôt dramatique.

Les chiffres mentent

Rédigé le 5 novembre 2007 par Bill Bonner | Article

Selon les commentateurs, les investisseurs étaient déçus par la petite baisse d’un quart de point accordée par la Fed de Bernanke mercredi. Quoi ? Comment était-ce possible ? Neuf économistes sur dix l’ont vue arriver. Pourquoi les investisseurs faisaient-ils une tête aussi étonnée ? Peut-être parce que la Fed a signalé qu’il n’y avait plus beaucoup de baisses en réserve… mais qui croirait ça ?