économie mondiale

Après l’octobre noir…

Rédigé le 2 novembre 2018 par Simone Wapler | Dette, Indices, marches actions, strategies, Simone Wapler

Les marchés actions font la une des medias mais les choses sérieuses se passent sur le marché obligataire qui va continuer à broyer du noir. Les Echos du jour reviennent sur l’octobre noir des marchés actions. Octobre 2018 pourrait bien dater la fin du plus long marché haussier de l’histoire […]

L’économie mondiale en phase de contraction

Rédigé le 17 mars 2016 par Bill Bonner | Epargne, Inflation, dettes et récession

Il y a un moment pour avancer… et un moment pour reculer. Il y a un moment pour acheter. Et il y a un moment pour se résoudre à éviter les actions boursières. C’est le cas en ce moment…

créditisme banques centrales Carl Icahn

L’économie mondiale confrontée à une phase de stagnation

Rédigé le 11 mars 2016 par La rédaction | Epargne

L’OCDE demande aux principaux pays émergents et industrialisés de se mettre d’accord sur les moyens de stimuler la croissance et la demande. Même les Etats-Unis exhortent les 20 plus grandes économies du monde à présenter un front uni…

La Chine à la rescousse de l'économie mondiale

Rédigé le 13 mars 2009 par Bill Bonner | Epargne

Le monde entier se tourne vers les Chinois : "guérissez-nous !" La Chine, avec sa population tapageuse… sa croissance tape-à-l’oeil… et ses politiciens à la main de fer… représente l’espoir mondial pour une reprise rapide. "La Chine sera la première à sortir de la crise", déclare notre vieil ami Jim Rogers. Jim a misé sa fortune, sa réputation et son avenir sur deux choses : les matières premières et la Chine

Le monde est en train de se rééquilibrer

Rédigé le 13 mars 2008 par Bill Bonner | Epargne

Nous assistons à une Guerre des Mondes — entre l’inflation et la déflation. Nous ne savons pas quel côté gagnera, mais nous parions que si l’inflation privilégie l’or, la déflation, elle, ne veut pas de bien aux actions. Mais que voyons-nous ? Cette semaine, la Fed a promis de l’inflation — à pleines poignées. Elle a dit qu’elle injecterait 200 milliards de dollars supplémentaires pour lutter contre la déflation. L’Europe et le Canada suivent sa trace — avec 45 milliards de dollars supplémentaires. D’où provient toute cette oseille… de l’épargne ?