Qui est vraiment Elon Musk ?

Rédigé le 1 octobre 2018 par | Investissement, Simone Wapler Imprimer

Héros à dimension tragique, ou charlatan et chasseur de subventions, qui est vraiment Elon Musk, le patron de Tesla crucifié par la SEC ?

Plutôt que la crise italienne qui couve, je vous propose de nous intéresser aujourd’hui à Elon Musk, le président déchu de Tesla.

L’ouverture du salon automobile de Paris me fournit un prétexte journalistique…

Salon automobile de Paris - Les Echos Nombre de nos analystes n’ont jamais cru à Tesla. Bill Bonner non plus.

Bill Bonner le 3 novembre 2017 Jusqu’à présent, Tesla n’a fait que détruire du capital. La société serait valorisée 55 Mds$. Plus tôt dans l’année, Tesla valait plus que General Motors ou Ford. Mais Tesla n’a vendu que 76 000 voitures l’année dernière, contre 10 millions pour GM et tandis que GM a fait 9 Mds$ de profits, Tesla a perdu des millions. Les pertes augmentent : un capital record de 666 M$ a disparu au cours des deux derniers trimestres.

Bill Bonner le 7 novembre 2017 Tesla perd de l’argent de façon assez classique. Elle est dirigée par un personnage charismatique qui siphonne l’argent des investisseurs. Mais son business model n’a pas de sens. Certes, Tesla fabrique des voitures. Mais beaucoup de sociétés disposant de beaucoup plus de savoir, d’argent et de compétences marketing le font également. Il est plus que probable que si Elon Musk a découvert qu’il existait un marché porteur pour ses voitures 100% électriques, les autres constructeurs le lui prendront.

Transformer 1 000 € en plus de 10 000 € ?

C’est arrivé 17 fois au cours des 17 derniers mois… et vous pouvez faire pareil dès aujourd’hui : cliquez ici pour tout savoir !

 

Qu’est-ce que Musk peut faire que les constructeurs automobiles installés ne peuvent pas faire ? La voiture autonome, pensent certains. Dans ce cas, en face de lui, Google. La voiture électrique, estiment d’autres. Alors en face de lui tous les constructeurs automobiles.

Si vous voulez investir sur l’avenir de l’automobile, je vous conseille plutôt la lecture de l’article de Nick.

Elon Musk , épuisé, surmené, est-il un héros et martyr qui affronte monopoles et corruption affairiste comme les héros de la romancière Ayn Rand ? Est-il un simple chasseur de subventions, patron d’une entreprise zombie ayant su charmer des investisseurs naïfs ?

Pour Damien Theillier, même en usant de subventions publiques, tant mieux si Elon Musk arrive à faire bouger les lignes du capitalisme de copinage qui subventionne à la fois les constructeurs automobiles et la transition écologique au mépris des lois de la concurrence loyale.

Soyez le premier informé des dernières news La Chronique Agora directement dans votre boîte mail

Simone Wapler
Simone Wapler
Rédactrice en Chef de Crise, Or & Opportunités et de La Stratégie de Simone Wapler

Simone Wapler est ingénieur de formation. Elle a travaillé dans le secteur de l’ingénierie aéronautique. Cette double casquette ingénieur/analyste financier est un véritable atout qu’elle met au service des abonnés.

Elle aborde les marchés avec l’œil du professionnel, de l’ingénieur, de l’industriel, et non celui du financier.

Son expertise, notamment dans le secteur des métaux de base et des métaux précieux, lui donne une longueur d’avance, une meilleure compréhension des vrais tenants et aboutissants du marché des ressources naturelles — un marché par ailleurs en pleine expansion, dont Simone Wapler connaît parfaitement tous les rouages, notamment au niveau de l’offre et de la demande.

Pour en savoir plus sur Crise, Or & Opportunités et La Stratégie de Simone Wapler.

Visitez le site officiel de Simone Wapler : www.Simone Wapler.fr

Mots clé : - - -

3 commentaires pour “Qui est vraiment Elon Musk ?”

  1. La supériorité technologique de l’offre Tesla est écrasante sur beaucoup d’aspect. Le problème c’est qu’Elon Musk est un ingénieur, pas un Marketeur à la Steve Jobs, et que même si les qualités de Tesla étaient mieux communiquées, la production ne suit pas la demande (pour des raisons que j’ai du mal à comprendre, en tout cas certains experts qui ont visité les usines ont dit qu’ils étaient très déçus par la modernité des équipements en comparaison à d’autres constructeurs).

  2. La voiture électrique n’ a aucun avenir. Pour la fabriquer ( surtout les batteries ) l’ énergie consommée et la pollution produite ( CO2 ), ce produit devient  » écologique  » au delà de 50000 kms. l’ électricité sera produite par le nucléaire qui imposera la construction de centrales, de bornes d’ alimentation et autres sujétions qui font de cet objet un gadget pour snobs-riches! durée de vie de cette utopie : moins de 10 ans. cela promet des faillites de ces  » visionnaires  » qui s’ imaginent orienter les besoins de l’ humanité en fonction de leurs rêves-utopistes.Tesla ne fait réver que des spéculateurs financiers…!

  3. Ça serait pas mal qu il y ait d autres visionnaires utopistes. Tesla fait énormément rêver, sauf les irrécupérables aigris. Je ne sais pas quel est l avenir de la voiture électrique mais c est surtout avec ce concept de CO2 polluant que nous marchons sur la tête. Le coût total d une Tesla est 3 fois inférieur à un modèle équivalent ou plutôt grossièrement comparable car il n y a pas d’équivalent.

Laissez un commentaire