Voici pourquoi le pétrole pourrait continuer à grimper

Rédigé le 20 mai 2016 par | Article, Or & Matières Premières Imprimer

Le pétrole brut continue de grimper vers de nouveaux sommets en 2016, atteignant 48 $ pour la première fois depuis près de cinq mois.

Tous ceux qui travaillent dans le pétrole doivent danser de joie ! Les haussiers sur l’énergie sont de retour !

Sauf que ce n’est pas vrai…

Personne ne se réjouit de la hausse continue du pétrole semaine après semaine.

*** URGENT – SPECIAL ASSURANCE-VIE ***

Jim Rickards

La bombe à retardement est allumée… … Et pour protéger votre contrat d’assurance-vie, c’est maintenant qu’il faut agir

Le Rapport spécial de Simone Wapler est encore disponible.

« [Les producteurs de pétrole] ont rehaussé leurs pronostics sur des prix qui continuent à chuter au plus haut niveau en quatre années et demi. Les stocks américains de pétrole sont restés à un plus haut de 87 ans, alors que la catastrophe naturelle au Canada et les attentats en Afrique ont réduit la production », rapporte Bloomberg. « Un sentiment négatif a continué à se développer dans le groupe pour la troisième semaine d’affilée, la plus longue tendance depuis février ».

OilExploeres-DR

Nous avons donc des positions short sur le pétrole de plus en plus nombreuses après que le brut a connu un marché baissier brutal de 18 mois. Personne — vraiment personne — ne pense que le pétrole peut continuer sa progression à la hausse.

Qu’en penser pour le pétrole alors ?

Où étaient ces baissiers sur le pétrole lorsque le brut s’échangeait à plus de 100 $ début 2014 ? Plus important encore, où sont les haussiers sur le pétrole en ce moment ?

Goldman Sachs a relevé ses prévisions sur le prix du pétrole à 45 $ pour le deuxième trimestre

Il faut chercher longtemps avant de les trouver. Mais certains analystes du pétrole revoient finalement leurs prévisions. Il y a quelques jours, Goldman Sachs a relevé ses prévisions sur le prix du pétrole à 45 $ pour le deuxième trimestre — en hausse par rapport aux 35 $ prévus en mars dernier. Même cette revue à la hausse est fondamentalement obsolète, cela dit. Le brut a déjà dépassé ce chiffre la semaine dernière et se dirige vers les 50 $…

Je ne vais pas vous faire perdre votre temps avec une prévision sur le prix du pétrole pour la semaine prochaine, le mois prochain ou l’année prochaine. Au lieu de cela, je vais prédire qu’après ce qui s’est passé hier, beaucoup de gens vont commencer à sérieusement revoir leur opinion sur le pétrole.

L’un des grands thèmes récurrents des marchés cette année a beaucoup tourné sur le lien entre le pétrole et les actions. Tout le monde s’inquiétait que le brut entraînait le marché à la baisse avec lui alors qu’il atteignait ses plus bas en février. L’opinion la plus partagée lorsque les actions ont commencé à grimper était qu’elles ne pourraient pas aller bien loin si le pétrole n’était pas lui aussi de la partie.

Une corrélation subtile

Nous avons remarqué par le passé que le pétrole et les actions ne sont pas corrélés statistiquement. Mais ils ont été corrélés directionnellement dans une certaine mesure cette année. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Les principaux indices ont tous chuté de plus de 1% hier mais le pétrole, lui, est resté ferme dans sa quête des 50 $…

Oil-Eviscerates-Stocks-DR

Au cours de ces quatre dernières semaines, le brut a gagné plus de 16%. Le S&P 500 a reculé de près de 1% au cours de la même période. Pour deux actifs que la plupart des gens adorent comparer, ils ne semblent s’accorder entre eux sur rien…

Le pétrole présente des catalyseurs supplémentaires qui pourraient l’envoyer vers 50 $ le baril

Par ailleurs, le pétrole présente des catalyseurs supplémentaires qui pourraient l’envoyer vers 50 $ le baril. La plupart des gens s’attendent à ce que les données des stocks de pétrole révèlent une baisse de 3,5 millions de barils. Si nous constatons une chute plus importante, nous pourrions avoir une poursuite renforcée du rally.

Certaines valeurs énergétiques entrent dans le vert tandis que d’autres secteurs souffrent. Restons donc sur les valeurs pétrolières qui sont en train de se distinguer. Vous avez maintenant l’opportunité d’entrer dans le secteur de l’énergie tandis que continue à se dérouler ce rally d’incrédulité…

 

Greg Guenthner
Greg Guenthner
Rédacteur de la lettre américaine The Rude Awakening

Greg Guenthner est rédacteur de la lettre américaine The Rude Awakening, et contribue également à la lettre gratuite The Trend Playbook, pour les investisseurs suivant la tendance et les analystes techniques. Greg est membre de l’Association américaine des techniciens de marché.

Laissez un commentaire