Une déclaration de haine

Rédigé le 15 décembre 2017 par | Bitcoin et autres cryptomonnaies, Crypto Monnaies, Guerre des monnaies, Simone Wapler Imprimer

Les monnaies virtuelles privées gênent les autorités, d’autant plus que la « stabilité financière » vantée par les banquiers centraux est un mythe.

Le bitcoin et les monnaies virtuelles privées dérangent. Comme je le pressentais, la riposte s’organise — notamment sur le front de la fiscalité.

La France, à la pointe dans ce domaine, ne va pas tarder à dégainer. Cette déclaration haineuse ouvre les hostilités :

« Le bitcoin est une triple bulle : une bulle spéculative, une bulle d’opacité et une bulle criminelle […] Il faut donc faire éclater la bulle. »

Bruno Dalles, Tracfin, Le Figaro du 13 décembre

Tracfin est la cellule française de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme qui dépend du ministère de l’Economie, des Finances de l’Action et des Comptes publics, alias Bercy. Nos fonctionnaires zélés ne vont pas tarder à bouger, soyez en certains.

Nouveau / Inédit en France

Cette stratégie enregistre 96,46% de transactions gagnantes depuis 2013… et peut vous permettre d’engranger des revenus instantanés.

Comment ? Toutes les réponses sont ici. Cliquez vite !

De l’autre côté de l’Atlantique, nous avons vu que la Fed et Janet Yellen déclarent ne pas craindre le bitcoin. D’ailleurs, il n’y a AUCUN danger qui plane sur la stabilité financière.

« Je pense que lorsque que nous regardons d’autres indicateurs concernant la stabilité financière, il n’y a aucun voyant rouge ni même orange. »

Janet Yellen, le 13 décembre (1)

Mmmmm…. Penchons-nous un peu sur ce tableau de bord vert gazon et jaune poussin selon Janet Yellen.

Il existe un organisme pour les contribuables américains qui s’appelle the Office of Financial Stability, qui dépend du département du Trésor et dont c’est officiellement le boulot.

The Office of Financial Stability

Ces bureaucrates sortent des rapports qui s’appellent les OFR et un Financial System Vulnerabilities Monitor.

Dont voici le dernier tableau de bord en date…

Vulnérabilité du système financier : risques de marché

Gasp !… Comme vous le voyez tout est orange mûr ou rouge sang et non pas vert gazon ou jaune poussin comme le dit Janet ! La seule petite tache verte (l’immobilier commercial) a disparu au troisième trimestre 2016.

Je ne vois qu’une seule explication, tragique, à ce décalage entre les déclarations de Janet Yellen et le tableau de bord de l’OFR : la présidente de la Fed est daltonienne et ne distingue pas le rouge du vert.

En plus, notre Janet a du mal à lire les commentaires de l’OFR

« Une augmentation du prix déjà élevé des actifs financiers et une baisse des primes de risque peut laisser certains marchés vulnérables à une grosse correction. » (2)

Dans ces conditions, il y a des risques et des bulles partout… sauf pour l’or ! [NDLR : Pour les observateurs attentifs, tout comme le marché obligataire a déjà commencé à se retourner, le marché de l’or a de son côté commencé une hausse furtive. Découvrez ici comment vous placer pour profiter du futur grand mouvement haussier d’un des rares marchés encore sain.]

  1. https://www.cnbc.com/2017/12/13/the-associated-press-fed-rate-increase-is-3rd-this-year-foresees-3-more-in-2018.html
  2. https://www.financialresearch.gov/financial-stability-reports/files/OFR_2017_Financial-Stability-Report.pdf

Partagez cet article

Mots clé : - - -

Simone Wapler
Simone Wapler
Rédactrice en Chef de Crise, Or & Opportunités et de La Stratégie de Simone Wapler

Simone Wapler est ingénieur de formation. Elle a travaillé dans le secteur de l’ingénierie aéronautique. Cette double casquette ingénieur/analyste financier est un véritable atout qu’elle met au service des abonnés.

Elle aborde les marchés avec l’œil du professionnel, de l’ingénieur, de l’industriel, et non celui du financier.

Son expertise, notamment dans le secteur des métaux de base et des métaux précieux, lui donne une longueur d’avance, une meilleure compréhension des vrais tenants et aboutissants du marché des ressources naturelles — un marché par ailleurs en pleine expansion, dont Simone Wapler connaît parfaitement tous les rouages, notamment au niveau de l’offre et de la demande.

Pour en savoir plus sur Crise, Or & Opportunités et La Stratégie de Simone Wapler.

Visitez le site officiel de Simone Wapler : www.Simone Wapler.fr

3 commentaires pour “Une déclaration de haine”

  1. hahahaha excellent

  2. Quasiment tous ceux qui ont des cryptomonnaies dans leur portefeuille se feront plumés ! Ce sont les 5 % qui détiennent les serveurs informatiques qui feront fortunes avec les cryptomonnaie, les 95 % autres se feront pouillés ! C’est comme ça, au départ, les premiers arrivants sont un peu gagnant car tout simplement parce que c’était voulu, c’est stratégiques, comme ça les premiers gagnants font de la publicité gratuite pour attirer plein d’autres personnes à convertir leurs biens en cryptmonnaie, puis une fois qu’il y a plein de monde plaf la bulle éclate et les 5% qui détiennent les serveurs informatiques vont pouiller les 95% de pigeons, bref ils n’auront servi que d’idiots utiles et d’appât…

    Oui oui oui ! En faite je vais vous citer un autre exemple que vous avez vécu encore tout récemment = Les crédits immobiliers à taux variables… Et là exactement pareil, les tous premiers clients a avoir souscrit un crédit immobilier à taux variable ont été gagnants, et ils ont pu rembourser leur crédit avant l’heure, alors ces personnes ont conseillé tout leur entourrage à faire pareil, souscrire un crédit immobilier à taux variables, bref le petit lot de gagnant a fait de la publicité gratuite pour les banques via le bouche à oreille, et et et ça a marché, des millions de crétins ont suivi derrière pour souscrire eux aussi à un crédit immobilier à taux variable, et hop à présent il y a un énorme troupeau de pigeons et les banques remontent les taux pour les plumer et les faire suer au travail jusqu à confisquer leur bien, et vous voilà de retour dans la cage à écureil pour trimer au profit des rentiers (qui détiennent eux aussi les ordinateurs serveurs et les banques)… Les banques s’y retrouveront largement même s’ils ont permis à un petit peloton d’être gagnant car le gros troupeau de perdant vont permettre de couvrir les frais en plus que d’apporter des bénéfices aux rentiers… Stratégie de l’appât et du poisson, la stratégie est toujours la même !

  3. En effet, pourquoi personne ne parle du crack de Nicehash, quand les porte-feuilles et leurs mots de passe sont déposés directement sur l’internet ROFL ?

Laissez un commentaire