Des investissements pour les téméraires | La Chronique Agora


Des investissements pour les téméraires

Rédigé le 26 mars 2018 par | Indices, marches actions, strategies, Investissement, Simone Wapler Imprimer

Et si les investissements paisibles avaient définitivement été éradiqués de la planète au profit des investissements pour aventuriers ou téméraires ?

São Tome, son cacao, ses palmeraies… Une île posée sur l’équateur, dans le golfe de Guinée, à plus de 200 km des côtes. L’île est l’un des rares pays d’Afrique à ne pas demander de visas. Sorti en 1990 de 15 ans de communisme (avec cependant quelques rechutes sporadiques et coups d’Etat), São Tome s’ouvre maintenant au tourisme.

Le visa est aux bipèdes ce que les droits de douanes sont aux marchandises. Pas de visas et des formalités réduites aident au tourisme, de même que l’absence de barrières douanières favorise le commerce.

Dans la pratique, le tourisme est encore très embryonnaire, le bétonnage inexistant, le cacao, l’huile de palme et le café semblent être les principales activités.

Visiblement, les bovins ne s'intéressent pas aux cacaotiers

Visiblement, les bovins ne s’intéressent pas aux cacaoyers

Découverte en 1470 par les Portugais, l’île était inhabitée, comme Madère. Les Portugais y importèrent des esclaves africains pour cultiver la canne à sucre. Trois siècles et demi plus tard, des gisements de pétrole auraient été découverts en 2011, mais depuis, pas un baril n’est sorti. Baleines et tortues ne sont pas dérangées.

Un obstacle sur la route de la croissance éternelle ?

El Pico, une des montagnes caractéristiques de São Tome

El Pico, une des montagnes caractéristiques de São Tome

Ha, mais c’est vrai, j’oubliais, les marchés financiers.

São Tome est réservée aux investisseurs très aventuriers… Sur les marchés financiers, se retrouvent les investisseurs plus conventionnels. Mais là aussi, il se pourrait que ces investisseurs discernent un obstacle.

Chute du S&P500 : il serait temps, n'est-ce pas ?

Qu’est-ce qui trouble ces investisseurs ?

Les Echos du jour identifie cinq facteurs qui feraient peur :

  1. La guerre commerciale (les taxes douanières)
  2. Son effet sur les consommateurs américains
  3. La reprise qui s’essouffle en Europe
  4. La chute des valeurs technologiques
  5. Les tensions sur les banques (les taux d’intérêts qu’elles se facturent entre elles qui grimpent, signe d’une méfiance mutuelle)

En 2011 et 2016 aussi, les investisseurs ont eu la frousse, mais cela n’a pas empêché les marchés de grimper le « mur de la trouille ». Et cette fois ?

[NOUVEAU]

« Je recherche 100 volontaires pour gagner de l’argent »

Ce spécialiste du trading et de l’analyse technique a une proposition intrigante (et lucrative) à vous faire – à condition d’avoir… un téléphone portable.

Cliquez ici pour tout savoir.

Comme le fait remarquer mon collègue Nick Hubble, « l’obligation Telecom Italia, qui arrive à échéance en 2022 et dont la notation par les agences comme Moody’s et Fitch est basse, se négocie à un taux de 0,739%. Les bons du Trésor US qui arrivent à échéance en 2022 ont un rendement d’environ 2,5%. ».

Et comme le dit Bill Bonner, tout le monde sait que les marchés sont surévalués, que cette hausse est la plus longue de l’histoire boursière, que les taux d’intérêt sont à des niveaux anormaux.

Tout le monde sait tout cela, mais tout le monde ignore la seule information qui a de la valeur : quand aura lieu le grand retournement. [NDLR : Retournement ou pas, ouvrir maintenant un PEA vous permettra de battre le livret A si vous achetez de belles valeurs à des prix raisonnables. Notre spécialiste vous guidera pour trouver les meilleures opportunités : cliquez ici pour en savoir plus.]

A São Tome, un terrain très bien placé en bord de mer se négocierait aujourd’hui 50 000 € l’hectare, selon le gérant d’un complexe hôtelier. Un journal local propose un terrain de 55 ha à « 10 minutes à pied » de la mer avec trois bâtiments anciens à rénover pour 350 000 €. 10 minutes à pied par un autochtone avec une machette (qui remplace notre bâton de marche) sont équivalentes à 20 minutes pour un Européen en condition physique normale…

La bulle financière aurait-elle donc contaminé cette île aussi alors que le crédit n’y est pourtant pas vraiment développé ? Dans les deux cas, pour acheter du foncier, il faut aussi avoir vraiment confiance dans le droit de propriété insulaire et dans la croissance future du tourisme.

Mots clé :

Simone Wapler
Simone Wapler
Rédactrice en Chef de Crise, Or & Opportunités et de La Stratégie de Simone Wapler

Simone Wapler est ingénieur de formation. Elle a travaillé dans le secteur de l’ingénierie aéronautique. Cette double casquette ingénieur/analyste financier est un véritable atout qu’elle met au service des abonnés.

Elle aborde les marchés avec l’œil du professionnel, de l’ingénieur, de l’industriel, et non celui du financier.

Son expertise, notamment dans le secteur des métaux de base et des métaux précieux, lui donne une longueur d’avance, une meilleure compréhension des vrais tenants et aboutissants du marché des ressources naturelles — un marché par ailleurs en pleine expansion, dont Simone Wapler connaît parfaitement tous les rouages, notamment au niveau de l’offre et de la demande.

Pour en savoir plus sur Crise, Or & Opportunités et La Stratégie de Simone Wapler.

Visitez le site officiel de Simone Wapler : www.Simone Wapler.fr

2 commentaires pour “Des investissements pour les téméraires”

  1. bonjour,

    belle trouvaille mais je trouve que même Maurice est trop petite…étouffante

    sinon des investisseurs sont déjà sur le terrain:
    Salão do Reino das Testemunhas de Jeová
    Salle du Royaume des Témoins de Jéhovah

    Sao Tomé-et-Principe

  2. C’est vraiment un bon plan pour des investisseurs africains

Laissez un commentaire