Huîtres et or

Rédigé le 28 mai 2016 par | Or & Matières Premières, Or et Argent Imprimer

▪ Votre correspondante n’est pas dans le même bureau que Simone Wapler… mais les deux pièces sont communicantes, séparées uniquement par un petit couloir. Aussi, lorsque j’ai entendu jeudi après-midi ce début de phrase : « l’or, c’est comme les huîtres »… et que le reste de la déclaration est devenu inintelligible, j’ai été plongée dans le désespoir.

Pourquoi l’or est-il comme les huîtres ? S’agissait-il d’une allusion très fine (de claire) à la valeur qui se cache en son sein bien à l’abri ? Ou alors à la dureté des matériaux ? A leur utilisation conjointe en joaillerie ? Quoi ?

Ne faisant ni une ni deux, je suis allée mener l’enquête… et suis revenue à ma place quelques instants plus tard avec cette perle de sagesse :

« L’or, c’est comme les huîtres : juin, juillet et août sont de mauvais mois ».

▪ Un véritable kōan pour investisseur à la recherche de l’illumination, non ?

Permettez-moi de vous aider à raccourcir la voie du satori financier, cher lecteur : selon Simone, en gros, pendant l’été, la saisonnalité n’est pas favorable à l’or. Il faut attendre septembre — avec, par exemple, l’époque des mariages en Inde — pour voir les cours repartir.

Ce qui signifie donc… qu’en bon contrarien, vous profiterez de la baisse temporaire du cours pour vous positionner.

D’autant que, comme le rappelait le Dr Unger mercredi, la tendance de long terme est favorable à l’or :

« Pour les métaux précieux, le premier trimestre 2016 a été le meilleur depuis 30 ans et pourrait être le prélude d’une tendance durable à la hausse. Depuis le début de l’année, le prix de l’once d’or a augmenté de 20% et celui de l’once d’argent de 24%.

Après une accalmie de cinq ans, les investisseurs sont devenus peu à peu inquiets vis-à-vis de la politique monétaire des principales banques centrales, réalisant que les taux zéro, taux négatifs et autre QE pourraient déstabiliser l’ensemble du système financier ».

Bref : juin, juillet ou août ne sont peut-être pas idéaux pour le métal jaune… mais tout cela pourrait être oublié au final si l’or finit par atteindre les sommets que Simone prévoit pour lui.

En attendant… surveillez les creux pour vous renforcer !

Meilleures salutations,

Françoise Garteiser

La Chronique Agora

Mots clé :

Françoise Garteiser
Françoise Garteiser
Directrice de la rédaction pour La Chronique Agora

Françoise Garteiser est Directrice de la rédaction pour La Chronique Agora. Elle se charge de la diffusion de cette lettre d’information contrarienne et politiquement incorrecte. Du choix des textes au respect de la ligne éditoriale – en passant par la traduction des notes provenant de nos partenaires à l’étranger et des interventions ponctuelles au sein de la lettre quotidienne, elle s’assure qu’aucun grain de sable ne vient empêcher le bon fonctionnement des rouages de La Chronique Agora. Vous pouvez également retrouver Françoise Garteiser toutes les semaines dans La Chronique du week-end, billet d’humeur envoyé le samedi.

Laissez un commentaire