L’effet de la « guerre commerciale » sur l’inflation et sur la bourse

Rédigé le 17 juillet 2018 par | Guerre Commerciale, Inflation, dettes et récession, Simone Wapler Imprimer

La hausse des indices des prix reste commence à peine mais les entreprises citent les barrières douanières comme obstacles à la progression de leurs résultats.

Comme vous le savez, Trump a déclaré la « guerre commerciale ». Comme toutes les guerres qui ne sont pas des réponses à une agression physique, cette guerre est stupide. Elle consiste à faire payer plus cher à une majorité les produits importés tout en prétendant défendre une minorité qui serait soumise à une concurrence déloyale.

Où en sommes-nous des dommages collatéraux, à savoir l’inflation importée par les Etats-Unis du fait des droits de douanes ? Eh bien, pour le moment pas de bobo car le dollar s’est renchéri du fait du changement de politique monétaire de la Réserve fédérale.

Donc même si les produits importés sont taxés, les Américains ne le ressentent pas encore puisque le pouvoir d’achat du dollar à l’étranger a augmenté.

Voici pour illustrer ces dires l’évolution des prix à l’importation aux Etats-Unis :

Evolution en rythme annuel de l'indice américain des prix à l'importation

Source : The Wall Street Journal, Daily Shot du 16 juillet

A peine 4,3% d’évolution en rythme annuel, pas encore de quoi fouetter un chat. Trump serait-il vraiment un génie ?

Pas si vite…

De plus en plus souvent, les droits de douanes sont cités dans les commentaires des entreprises.

Le sujet des taxes douanières de plus en plus mentionné dans les prévisions de résultats

Donc, pour le moment, même s’il n’y pas trop d’incidence de ces taxes sur les prix à l’importation, les entreprises américaines commencent à émettre des réserves sur leurs résultats futurs et citent les droits de douanes comme un inconvénient.

Comme par ailleurs le dollar « fort » pénalise leurs exportations, si elles payent leurs importations ne serait-ce qu’un peu plus cher, cela ne va pas dans le bon sens.

50x plus rentable que le Livret A

Voici comment verrouiller 258 408 € de revenu minimum garanti… … En seulement cinq minutes !

Cliquez ici pour tout savoir.

Donald Trump s’était jusqu’à présent attribué le mérite de la hausses des marchés actions. Si cette histoire de « guerre commerciale » dont il est l’initiateur la remet en cause, ce n’est pas bon pour son matricule. [NDLR : Dans cette guerre commerciale dont on nous rebat les oreilles, il y a un aspect rarement abordé : celui de la propriété intellectuelle. Découvrez ici comment s’opère un transfert de richesse de ce côté et comment vous pourriez en tirer profit dans vos investissements en suivant les conseils de notre expert.]

Comme l’analyse le rapport « In Gold We Trust » dont Nicolas Perrin vous donne la substantifique moelle, toute baisse des actifs financiers verra la Fed faire machine arrière sur sa politique monétaire de normalisation. Ce n’est qu’une question de temps.

La fausse monnaie comme les taxes à l’importation n’ont jamais propulsé l’économie d’un pays…

Simone Wapler
Simone Wapler
Rédactrice en Chef de Crise, Or & Opportunités et de La Stratégie de Simone Wapler

Simone Wapler est ingénieur de formation. Elle a travaillé dans le secteur de l’ingénierie aéronautique. Cette double casquette ingénieur/analyste financier est un véritable atout qu’elle met au service des abonnés.

Elle aborde les marchés avec l’œil du professionnel, de l’ingénieur, de l’industriel, et non celui du financier.

Son expertise, notamment dans le secteur des métaux de base et des métaux précieux, lui donne une longueur d’avance, une meilleure compréhension des vrais tenants et aboutissants du marché des ressources naturelles — un marché par ailleurs en pleine expansion, dont Simone Wapler connaît parfaitement tous les rouages, notamment au niveau de l’offre et de la demande.

Pour en savoir plus sur Crise, Or & Opportunités et La Stratégie de Simone Wapler.

Visitez le site officiel de Simone Wapler : www.Simone Wapler.fr

Mots clé : - -

2 commentaires pour “L’effet de la « guerre commerciale » sur l’inflation et sur la bourse”

  1. Cette guerre commerciale a largement aidé l’Inde et la Chine à surmonter leur différend au sujet du Doklam et à reconfigurer leurs relations dans un contexte économique mondial en plein changement. Les Etats-Unis s’éloignent donc involontairement d’un pays allié qu’ils considéraient, il y a encore peu de temps, comme un rempart contre la Chine pour les 100 prochaines années… Cette guerre commerciale imposée par les USA se retourne contre eux, non seulement sur le plan économique, mais aussi sur le plan géostratégique, donnant aux Etats-Unis suffisamment de raisons pour revoir leur « stratégie de guerre » et comprendre qu’ils ont perdu. Mais ils ne voient rien venir embourbés qu’ils sont dans le profond et nauséabond marécage du Deep State et de ses zombies.

    Au cours des derniers siècles, l’Europe a mené le monde, mais maintenant ce sont les Etats-Unis, paraît-il…, et ils le font aux dépens de l’Europe, mais surtout aux dépens des peuples qui vivent dans les endroits que nous, les occidentaux, bombardons tout en détournant le regard sur les publicitiés ee iPod ou autres conneries technologiques qui nous divertissent. C’est un fait, mais que font les Européens à ce sujet? Jusqu’à présent, rien. Est-ce que cela va changer? NON. Le sytème est bien ancré dans sa connerie.

    À la page 31 du rapport de PwC, il est indiqué qu’en 2009, les Etats-Unis comptaient 42% des entreprises du « Top 100 », alors qu’en 2018, ce chiffre est de 54% – 54 entreprises, au lieu de 42 entreprises auparavant. La Chine en a 12 au lieu de 9. Et l’Europe est inexistante même si la russie n’a aucune entreprise classe, mais la russie n’est pas endetté comme l’est l’Europe(je dis Union Européenne et continent, excepté la Suisse? Bien la BNS dépasse le PIB de la Suisse… rien de bon).

    L’aristocratie américaine – les individus qui contrôlent les multinationales étasuniennes et le gouvernement étasunien et les médias « d’information » étasuniens (dont le rôle est de contrôler le public) – l’a emporté sur les aristocraties européennes(les homologues des américains dans le sous-continent européen). Ce qui est étonnant, c’est que les aristocrates européens ne protestent pas sauf(pour certains d’entre eux) en ce qui concerne l’afflux de réfugiés chassés de leurs pays par les invasions et les coups d’Etat étasuniens avec l’appui européen (et en s’opposant à ces afflux de réfugiés ils ne s’attaquent pas à la racine du problème économique de l’Europe). Même si les citoyens en Europe sont impuissants, les milliardaires qui y vivent encore ne le sont pas; endormis par leurs bilans financiers et leurs plaisir de vivre sur leurs yachts. Pendant combien de temps encore vont-ils attendre sans rien faire que les milliardaires étasuniens leur tirent une balle et les mangent?

    La Chine va gagner la guerre commerciale que les Etats-Unis ont déclenchée contre elle. Pourquoi? 5 raisons:
    1. Le gouvernement chinois n’a pas avantage à vendre ses bons du Trésor américains car cela «ferait probablement monter le taux de change de la monnaie chinoise et, donc, ralentirait les exportations de la Chine».
    2. L’économie chinoise poursuivra sa transition, car «ce sont surtout les usines qui exportent aux Etats-Unis qui perdront des commandes. mais, dans plusieurs secteurs, ces usines sont détenues en bonne partie par des intérêts étrangers. Dans les faits, l’économie chinoise poursuivra sa consolidation».
    3. Les Etats-Unis perdront gros, car «certains secteurs manufacturiers américains sont très en retard sur la Chine».
    4. « Cette guerre rappelle la rivalité qui existait au début de la guerre froide entre les Etats-Unis et l’Union soviétique. Cependant, les Etats-Unis de cette époque n’étaient pas polarisés comme maintenant. Le système d’éducation américain était bien meilleur qu’aujourd’hui; actuellement plus un seul citoyen américain ne sait même situer sur une carte son propre pays! La technologie américaine était la plus avancée au monde. En 2018, la Chine est unie et éduquée. Sa technologie est devenue égale sinon supérieure à celle des Etats-Unis. Et le gouvernement chinois n’est pas dirigé par un malade mental comme non pas Trump mais le Deep State. Il suffit de le voir sur réagir à la réunion de Trump et de Putin à Helsinki. Toute la presse ne parle que de ça alors que c’est d’un ennui profond qui élude les vrais problèmes. Trump est loin d’être con. Comme Putin d’ailleurs.

  2. Quand vos producteurs nationaux sont surtaxés par des états étrangers, c’est une forme d’agression physique. Les taxes ne sont pas levées volontairement.

Laissez un commentaire