La Fed arrive trop tard, le dollar coulera

Rédigé le 21 septembre 2017 par | Banques Centrales, Simone Wapler Imprimer

La Fed continue à serrer la vis monétaire. Mais c’est trop tard car la demande en dollar dans le monde diminue.

Hier, nous avons vu que les cours de l’or exprimés en dollars s’approchaient d’une résistance.

La hausse de l’or est due non pas à la Corée du Nord, mais à une baisse du dollar contre les autres devises entamée au début de l’année 2017.

Evolution du dollar contre les grandes devises depuis 5 ans

Cependant, même cette explication à la hausse de l’or est trop superficielle. Comment se fait-il que le dollar faiblisse alors que la Fed est la seule grande banque centrale à relever ses taux – depuis 2015 – et à commencer une réduction de son bilan ?

Comme vous le voyez sur la courbe de l’indice dollar, l’annonce hier par la Fed d’une nouvelle hausse des taux pour la fin de l’année et de la réduction de son bilan a provoqué une réaction, mais rien de très spectaculaire.

L’élite mondiale préférerait que ce livre n’existe pas… En marche vers la FailliteLa vérité sur le plan secret mis en place par nos dirigeants : utiliser votre argent pour renflouer leurs erreurs.

Découvrez comment vous protéger en cliquant ici.

De son côté, l’or coté en dollar n’a pas du tout sombré. Même s’il est repassé très légèrement en dessous de 1 300 $ l’once, il n’y a pas eu de violent décrochage.

Offre et demande, même pour la monnaie…

La monnaie n’est plus un actif concret ou une marchandise — mais les lois de l’offre et de la demande s’appliquent quand-même comme pour un service quelconque.

L’offre, ce sont les bons du Trésor, les déficits et la dette américaine.

La demande à l’étranger est faite par ceux qui commercent et ceux qui s’endettent en dollar plutôt que dans leur monnaie.

L’indice dollar dépend donc de la demande de dollars dans le monde. La Chine, la Russie et certains pays émergents essaient de se passer du dollar pour échanger entre eux.

Cela donne par exemple des titres comme ceux-ci :

Poutine

De nombreux contrats commerciaux entre la Chine, la Russie et le Brésil sont désormais signés en devises locales.

La Chine, premier importateur mondial de pétrole, va lancer des contrats à terme sur le pétrole en yuan chinois et convertibles en or. Les exportateurs de pétrole (dont la Russie) auront donc très bientôt le choix de contourner le billet vert.

Tout ceci réduit la demande de dollars.

Du côté de l’offre, souvenons-nous que le plafond de la dette n’existe plus depuis le 7 septembre.

Comme l’indiquait Bill Bonner, « moins de 48 heures après l’approbation par le Congrès de la suspension du plafond de la dette, plus de 300 Mds$ » ont été émis. Aujourd’hui, on apprend que c’est 700 Mds$ pour l’armée.

Les relèvements de taux directeurs et 10 Mds$ de moins par mois ne pèsent pas lourd face à une telle abondance.

Dans ces conditions – offre en hausse et demande en baisse – il est normal que le dollar baisse. Le serrage de vis de la Fed peut-il équilibrer cette tendance ?

Tout le monde sait que l’immense pyramide de mauvaises dettes ne tient que parce que les taux sont très faibles.

L’or – actif financier de dernier ressort et qui n’est la dette de personne – attire ceux qui veulent en avoir avant que les lézardes de la pyramide de dettes ne commencent à s’ouvrir béantes sous l’effet des hausses de taux.

La journée du 20 septembre n’infirme pas un point clé : le marché haussier de l’or a repris à l’automne 2016 et il reste intact.

Mots clé : - -

Simone Wapler
Simone Wapler
Rédactrice en Chef de Crise, Or & Opportunités et de La Stratégie de Simone Wapler

Simone Wapler est ingénieur de formation. Elle a travaillé dans le secteur de l’ingénierie aéronautique. Cette double casquette ingénieur/analyste financier est un véritable atout qu’elle met au service des abonnés.

Elle aborde les marchés avec l’œil du professionnel, de l’ingénieur, de l’industriel, et non celui du financier.

Son expertise, notamment dans le secteur des métaux de base et des métaux précieux, lui donne une longueur d’avance, une meilleure compréhension des vrais tenants et aboutissants du marché des ressources naturelles — un marché par ailleurs en pleine expansion, dont Simone Wapler connaît parfaitement tous les rouages, notamment au niveau de l’offre et de la demande.

Pour en savoir plus sur Crise, Or & Opportunités et La Stratégie de Simone Wapler.

Visitez le site officiel de Simone Wapler : www.Simone Wapler.fr

3 commentaires pour “La Fed arrive trop tard, le dollar coulera”

  1.  » Comment se fait-il que le dollar faiblisse alors que la Fed est la seule grande banque centrale à relever ses taux – depuis 2015 – et à commencer une réduction de son bilan ?  »

    Car le marché a déjà intégré ces informations dans le cours, ce qui explique l’appréciation du dollar depuis 2014 (puisque la hausse des taux avait été annoncée par avance) malgré la correction récente.

     » L’offre, ce sont les bons du Trésor, les déficits et la dette américaine. La demande à l’étranger est faite par ceux qui commercent et ceux qui s’endettent en dollar plutôt que dans leur monnaie.  »

    La demande est également faite par ceux qui souhaitent acheter de la dette américaine, donc l’existence d’un large pool obligataire coté sur le marché américain est une composante du statut du dollar.

     » Aujourd’hui, on apprend que c’est 700 Mds$ pour l’armée. » c’était déjà au-delà de 600 milliards l’année dernière, mais c’est clairement une erreur.

  2. Quand la dette augmente, c’est l’offre d’obligations qui augmente, pas l’offre de monnaie, au contraire l’augmentation de l’offre d’actifs entraine une augmentation de la demande de monnaie pour acquérir ses actifs.

    A l’inverse, les étrangers qui s’endettent en dollars pour effectuer des investissements en dehors des USA ne font pas augmenter la demande de dollars, au contraire ils augmentent l’offre, puisqu’ils s’endettent en dollars pour en suite les convertir dans la monnaie ayant cour légal dans le pays où ils souhaitent investir.

  3. Ici je ne parle pas en termes de masse monétaire globale mais en terme d’offre et de demande sur le marché monétaire (forex), donc d’impact sur la valeur du dollar au niveau international.

    * c’est clairement une erreur : je voulais dire de la part du congrès d’avoir voté un tel budget militaire.

Laissez un commentaire