La « Grande divergence » du pétrole 2016 est peut-être là

Rédigé le 11 avril 2016 par | Article, Indices, marchés actions, stratégies, Or & Matières Premières Imprimer

C’est à nouveau l’histoire de la queue qui remue le chien. Le marché a tenté de briser ses chaînes, en vain : les actions restent accrochées au pétrole. Une journée de baisse pour le pétrole signifie une journée de baisse pour les principaux indices et vice versa.

Si les magnitudes de leurs fluctuations ne sont pas en phase, directionnellement, les actions et le pétrole sont intimement liés cette année.

Mais cette relation pourrait bien prendre fin. C’est pourquoi nous allons voir ce qui pourrait arriver lorsque le pétrole et les actions se séparent — et en quoi cela pourrait avoir de l’influence sur vos trades.

Malgré les mouvements enregistrés la semaine dernière, les actions tentent audacieusement de s’échapper des griffes du pétrole.

Avez-vous lu ce message ?

N'oubliez pas : les inscriptions à la nouvelle stratégie Chasseur de Primes d'Eric Lewin se terminent mercredi 13 avril à minuit

… Et seuls 200 lecteurs seront admis : le nombre de candidats doit être limité pour permettre à chacun de viser les meilleurs gains, sans risque de perturber la volatilité des valeurs.

Inscrivez-vous vite – cette occasion est trop belle pour la laisser filer…

Cliquez ici pour tout savoir.

"Pour 2016, actions et pétrole ont varié en phase, mais au cours de ces derniers jours, leurs chemins se sont séparés", rapporte Bespoke Investment Group. "Depuis ces trois derniers jours, alors que les actions ont été mises sous pression, les prix du pétrole brut ont fortement grimpé".

Ces derniers jours, le S&P 500 et le pétrole ont évolué dans des directions opposées pendant plus d’une semaine

Ces derniers jours, le S&P 500 et le pétrole ont évolué dans des directions opposées pendant plus d’une semaine. Bespoke remarque que la dernière fois qu’ils ont autant divergé sur une période de huit jours, c’était en juillet dernier.

Une séparation flagrante
Si nous jetons un coup d’oeil sur le graphique, on peut voir à quel point la séparation est devenue flagrante ce mois-ci :

Chacun sa route ?

Rien ne garantit que le chemin du pétrole et des actions se séparera à court terme

Rien ne garantit que le chemin du pétrole et des actions se séparera à court terme. Nous avons observé cette situation pendant une bonne partie de 2016. Jusqu’ici, toutes les divergences ont tourné court.

En quelques jours, ces deux inséparables seront à nouveau étroitement liés…

"Si les actions rompent nettement avec la tendance à la baisse du pétrole, cela pourrait préparer le terrain pour plus de stabilité", écrivions-nous en février. "A la place, le pétrole et les actions ont tous les deux monté ensemble. A présent, leurs rallies sont à bout de souffle en même temps. Les actions sont à nouveau à la merci de la crise de l’énergie".

La dernière chose dont nous avons besoin, c’est que le pétrole plonge encore plus bas et entraîne les actions avec lui. Mais leur récent sursaut — s’il dure — pourrait être un signe précurseur.

Franchement, je suis fatigué de l’obsession qu’a tout le monde de cette histoire de relation entre actions et pétrole. Si les principaux indices veulent légitimement tenter de remonter la pente vers leurs sommets, ils devront briser les chaînes qui les lient au pétrole.

Certes, briser ce lien est difficile. Mais la grande divergence pourrait bien être en cours…

Mots clé :

Greg Guenthner
Greg Guenthner
Rédacteur de la lettre américaine The Rude Awakening

Greg Guenthner est rédacteur de la lettre américaine The Rude Awakening, et contribue également à la lettre gratuite The Trend Playbook, pour les investisseurs suivant la tendance et les analystes techniques. Greg est membre de l’Association américaine des techniciens de marché.

Laissez un commentaire