Crédit pas cher = immobilier trop cher

Rédigé le 29 mars 2017 par | Investissement, Simone Wapler Imprimer

« L’État ne peut pas tout »

La phrase est célèbre. Elle est de Lionel Jospin, en 1999, prononcée dans une usine Michelin.

Cet aveu de l’impuissance de la puissance publique a choqué les croyants de la politique, les étatistes de tous bords, et fut ressentie comme un blasphème.

Lorsqu’on écoute et lit les programmes des candidats, nous avons cependant l’impression que l’Etat – avec un bon gouvernement – peut tout. Enfin, c’est ce qu’ils aimeraient nous faire croire.

La politique est devenue une religion. Un dogme, ça ne se discute pas.

Taxe foncière : trop d’erreurs !

Ne payez plus les yeux fermés – grâce à quelques techniques simples et légales, vérifiez votre feuille d’imposition… pour économiser des centaines d’euros année après année.

Tout est ici.

Comme l’Etat peut tout, il faut qu’il puisse contrôler aussi le crédit et la monnaie. La nature même de l’argent ne doit pas lui échapper, les impôts ne sont pas suffisants à ses grands desseins.

Récemment, Le Monde* faisait état d’un emballement des prix de l’immobilier. Les ventes ont bondi de 15% en France (17% à Paris) et les prix sont en progression d’environ 5%.

Selon le quotidien, ce serait dû au fait que ceux qui achètent pour la première fois sont plus nombreux puisque le crédit n’est pas cher (merci M. Mario Draghi de la BCE) et que de nombreux investisseurs « sécurisent leur épargne en achetant de l’immobilier ».
[NDLR : Comment bien évaluer un bien immobilier ? Que vous ayez à acheter, à vendre, à transférer, une juste évaluation est indispensable. Notre Rapport Spécial vous donne toutes les clés pour évaluer un bien, des méthodes que même le fisc ne pourra vous opposer. Pour les connaître, c’est ici !]

Oui, les taux bas permettent l’inflation des riches : actions, obligations, immobilier sont en hausse.

Indices des prix
Vous pouvez télécharger les graphiques de Friggit ici.

Mais voilà que les moins riches sont touchés aussi :

« La question du logement trop cher, peu abordée dans la campagne pour l’élection présidentielle, taraude pourtant une large majorité de Français : ils sont 92% à penser qu’être propriétaire est positif et 71% à considérer qu’il est difficile, voire très difficile, de se constituer un patrimoine immobilier. »

Rassurez-vous, nos étatistes de la cuvée 2017 auront certainement une brillante idée de « politique du logement » pour remédier à ce qu’ils ont causé.

De politique en politique, c’est ainsi que…

« Parmi les 27 pays européens, la France se distingue par la cherté de son logement. Une étude publiée par Deloitte, en juillet 2016, la place en deuxième position, derrière le Royaume-Uni, qu’il s’agisse des prix du mètre carré ou du pouvoir d’achat. Les Britanniques doivent ainsi consacrer 11 années de revenus à l’achat d’un logement standard de 70 mètres carrés, les Français huit, mais les Allemands seulement 3,3, les Belges 3,8 et les Néerlandais 4,2.« 

En deuxième position ! Vite faisons une nouvelle loi…

* http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/03/28/le-marche-immobilier-montre-des-signes-d-emballement_5101865_3234.html

Mots clé : -

Simone Wapler
Simone Wapler
Rédactrice en Chef de Crise, Or & Opportunités et de La Stratégie de Simone Wapler

Simone Wapler est ingénieur de formation. Elle a travaillé dans le secteur de l’ingénierie aéronautique. Cette double casquette ingénieur/analyste financier est un véritable atout qu’elle met au service des abonnés.

Elle aborde les marchés avec l’oeil du professionnel, de l’ingénieur, de l’industriel, et non celui du financier.

Son expertise, notamment dans le secteur des métaux de base et des métaux précieux, lui donne une longueur d’avance, une meilleure compréhension des vrais tenants et aboutissants du marché des ressources naturelles — un marché par ailleurs en pleine expansion, dont Simone Wapler connaît parfaitement tous les rouages, notamment au niveau de l’offre et de la demande.

Pour en savoir plus sur Crise, Or & Opportunités et La Stratégie de Simone Wapler.

2 commentaires pour “Crédit pas cher = immobilier trop cher”

  1. Bonjour,
    Je ne comprends pas l’argumentaire étant donné que les taux bas touchent aussi bien la France que l’Allemagne ou la Belgique?
    Comment expliquer de telles différences?

  2. Malheureusement c’est le même cas aussi en Belgique

Laissez un commentaire