Leçons de maternelle

Rédigé le 1 janvier 1970 par Le Mogambo Guru | Epargne

J’étais agrippé au bord de mon siège — probablement comme vous — attendant avec anxiété d’entendre ce qu’ Alan Greenspan pensait être la cause d’une courbe de rendement inversée ayant des effets si bénins. Et bla bla bla. Et lorsque j’ai enfin découvert ce qu’il voulait dire, mon mépris pour Alan Greenspan a grimpé de quelques degrés, dans la mesure où il déclare que c’est une "énigme", qui est le terme Greenspanien (lorsqu’on lit entre les lignes et qu’on interprète la manière dont ses lèvres se retroussent lorsqu’il déclare le mot "énigme") pour dire "je refuse de croire les tonnes de preuves déclarant que je suis le plus grand gaffeur économiquement inepte de la planète, comme cet Idiot d’Imbécile de Mogambo (IIM) le dit !"

Test de confiance grandeur nature

Rédigé le 1 janvier 1970 par Philippe Béchade | Epargne

Les investisseurs ont boudé leurs écrans et se sont mis en roue libre en ce lundi de Pentecôte. Ils ont décidé d’aller capter de bonnes énergies sous un soleil enfin de retour après avoir boudé le nord de l’Europe durant plus de six mois.

Leçon warrants n°2 : Dans l'univers des warrants

Rédigé le 1 janvier 1970 par La rédaction | Epargne

Un call est un contrat qui confère à son détenteur le droit, et non l’obligation, d’acheter un actif sous-jacent, à un prix fixé à l’émission (le prix d’exercice) moyennant le paiement d’une prime et ce jusqu’à la date d’échéance (warrant de type américain) ou à la date d’échéance (type européen). Le call permet de jouer la hausse du sous-jacent (support) en limitant le risque au montant de la prime + frais de courtage.

Une semaine à la ferme

Rédigé le 1 janvier 1970 par lebanquiercentral | Epargne

Je défais tristement mes valises. Paris revêt ses atours de rentrée. Les jupes rallongent sur les boulevards. Les chiffres clignotent furieusement sur le moniteur de mon bureau, suggérant le réveil des marchés. Trousses et cartables s’affichent aux devantures ; les éditeurs entassent dans les rayons les succès de l’année ; les chaînes de télévision peaufinent leurs grilles.

Un bon tuyau

Rédigé le 1 janvier 1970 par Eric J. Fry | Epargne

Le système d’eau courante du reste des Etats-Unis n’est guère plus récent que celui de Manhattan. Il n’est donc pas surprenant que les tuyaux rouillent et s’effondrent dans tout le pays. Il faudra 1 000 millions de dollars de réparation au cours des 20 prochaines années pour remettre en état cette infrastructure décrépite, selon la Société américaine des ingénieurs civils (ASCE). Ces dépenses considérables feront le bonheur de nombreuses sociétés dans le secteur de l’eau.

Ne restez pas le bec dans l'eau

Rédigé le 1 janvier 1970 par Eric J. Fry | Epargne

Nous avons demandé la semaine dernière à nos lecteurs américains de nous donner leurs meilleures idées d’investissement dans le secteur de l’eau. Aujourd’hui, voici un petit échantillon de leurs réponses…

Un moment propice pour prendre position

Rédigé le 1 janvier 1970 par Simone Wapler | Epargne

Durant le mois d’août, l’once d’or a sombré dans sa torpeur habituelle. Le début du mois de septembre l’a vu passer en dessous de la barre psychologique des 600 $ l’once. En cause : le reflux du pétrole sous 70 $, un relatif apaisement géopolitique et une vente d’or des banques centrales européennes. Depuis bien longtemps, le marché s’était habitué à ce que les ventes d’or programmées par les banques centrales ne se réalisent pas, mais cette fois, la BCE a remis 28 millions d’euros en or sur le marché.

La restructuration américaine…à la baisse

Rédigé le 1 janvier 1970 par kurtrichebacher | Epargne

Depuis la fin 2000, les ménages américains ont compensé le grave manque de croissance de leurs revenus par une ruée sans précédent vers l’endettement, qui a grimpé, à ce jour, de 5 300 milliards de dollars, soit 77%. Et tandis que la hausse des prix des maisons et des actions a ajouté 15,6 milliers de milliards de dollars au total dans la colonne "actifs" de leur bilan, les ménages ont miraculeusement terminé avec une hausse sans précédent de leur valeur nette, passant de 41,5 milliers de milliards de dollars à 53,8 milliers de milliards au premier trimestre 2006.

Le "Grand Complot" démonté

Rédigé le 1 janvier 1970 par Simone Wapler | Epargne

Selon certains, il existerait un grand complot contre l’or. Son cours serait trafiqué à la baisse par les banques centrales et certains intermédiaires financiers. Les banques centrales auraient vendu ou aliéné leur or et ne posséderaient plus les réserves officiellement déclarées. Elles auraient donc intérêt à contenir le cours de l’or par tous les artifices.

L'argent gratuit ne fait jamais tapisserie

Rédigé le 1 janvier 1970 par stevesjuggerud | Epargne

L’argent gratuit ne fait jamais tapisserie. Il faut acheter ce que personne d’autre n’achète, pour obtenir cet argent gratuit. Mais d’une manière ou d’une autre, les gens de la côte de Floride, où je vis, ne pensent pas que cela s’applique à eux…

Regardons loin devant

Rédigé le 1 janvier 1970 par Jean Chabru | Epargne

Comme je vous l’ai souvent expliqué, le fonctionnement des marchés est justement fondé sur une grande part d’irrationnel car lié à la perception qu’ont les agents économiques de leur environnement. Et aujourd’hui, il m’apparaît que cette perception est teintée négativement. Cela étant, il est dans la nature des marchés de connaître des cycles de hausses et de baisses ; mais apprécier un changement réel dans le sens d’un cycle demeure très difficile. Car la fonction des corrections est justement de corriger les excès, mais elles peuvent également se confondre avec un point d’inflexion.

Une première fois pour tout

Rédigé le 1 janvier 1970 par Bill Bonner | Epargne

"Le fait est que, tout simplement, pour que leurs économies basées sur l’exportation continuent à fonctionner, ces pays feront tout ce qu’il faut pour empêcher leurs devises respectives de s’apprécier. Dans le cas de la Chine, la tactique est plus qu’une simple manœuvre pratique, dans la mesure où tout ralentissement de l’économie US risque de mettre au chômage des millions de travailleurs ayant émigré de la Chine rurale vers les centres industriels urbains et les énormes villes-usines".

Périlleuse sortie du hammam

Rédigé le 1 janvier 1970 par Philippe Béchade | Epargne

Les investisseurs viennent, pour la troisième fois en moins de quinze jours, de déraper sur le sol trop humide du hammam boursier — dont la température vient à nouveau de chuter de 2% à 2,5% en l’espace de quelques heures. Le cours de nombreuses actions était manifestement en surchauffe… et l’intense dégagement de vapeur qui remplit maintenant la pièce rend les déplacements vers la sortie périlleux, du fait du manque de visibilité ambiante et de flaques traîtresses sur le carrelage.

Leçon warrants n°3 : Comment évaluer un warrant ?

Rédigé le 1 janvier 1970 par La rédaction | Epargne

Nous avons vu qu’un call warrant donne le droit d’acquérir le sous-jacent au prix d’exercice. Pour utiliser un tel droit, il faut que le cours du sous-jacent soit supérieur au prix d’exercice. Dans ce cas, le warrant est dit dans la monnaie. Si tel n’est pas le cas, il vaut mieux acheter l’action directement sur le marché et le warrant est alors situé en dehors de la monnaie. Si le sous-jacent est égal au prix d’exercice, le warrant est à la monnaie.

Le Journal qui valait 3 Milliards

Rédigé le 1 janvier 1970 par lebanquiercentral | Epargne

… Honte et déshonneur ! Déshonneur et honte ! Le monde de la finance ne respecte donc rien ?… Il y a quelques jours, j’apprenais dans le journal les démêlés avec la justice de l’Américain Hewlett Packard, accusé d’avoir débrouillé une trouble affaire de fuites en interne par des moyens certes créatifs, et d’une incontestable efficacité, mais assez peu respectueux des libertés fondamentales : usurpation d’identité, vols de relevés téléphoniques et (rumeur non confirmée) détecteur de mensonges. "Voilà bien l’Amérique d’aujourd’hui ! ricanais-je en moi-même. Ces choses-là n’arriveraient jamais chez nous. De toute façon, nous ne saurions pas faire.

Avantage à l'investisseur individuel

Rédigé le 1 janvier 1970 par Eric J. Fry | Epargne

Après une analyse poussée de ces données surprenantes, nous en arrivons à la conclusion suivante : soit le pétrole et le carburant sont surévalués, soit les actions pétrolières sont sous-évaluées. Si l’on nous forçait à choisir entre ces deux interprétations opposées, nous prendrions la dernière.

De la psychologie des marchés

Rédigé le 1 janvier 1970 par Jean Chabru | Epargne

Il y a des gens qui voient mieux, plus vite et plus loin que les autres. [Quelques heures avant] la décision de la Fed sur la hausse des taux , je me suis rappelé ce que disait Robert Schiller, éminent professeur l’économie à l’université de Yale et auteur de L’Exubérance irrationnelle, dans un article du Financial Times de février dernier à propos du nouveau président de la Fed : "Ben Bernanke n’est pas habitué à l’une des grandes innovations de notre temps : introduire la psychologie dans l’économie".

L'hiver sera rude…

Rédigé le 1 janvier 1970 par justicelitle | Epargne

Si vous chauffez votre maison au gaz naturel, assurer vos besoins hivernaux aux prix bon marché du moment ne serait pas une mauvaise idée. De même, si vous espérez réchauffer un peu votre portefeuille dans les mois qui viennent, investir dans les actions de gaz naturel aux cours actuels pourrait être intéressant.