Le bitcoin ou de l’or pour 2018 ?

Rédigé le 30 novembre 2017 par | Bitcoin et autres cryptomonnaies, Crypto Monnaies, Guerre des monnaies, Or et Argent Imprimer

Le bitcoin est maintenant partout dans tous les medias, tout le monde en parle. Qu’est-ce vraiment que le bitcoin et ses avatars ? Personne ne sait trop bien…

Tout le monde sait que le bitcoin, « ça monte ».

Si « ça monte », c’est bien.

Pas besoin de réfléchir.

Personne ne parle plus trop d’or. Qu’est-ce que l’or ? Tout le monde le sait. Pas besoin de réfléchir. Comme monnaie, l’or est complètement has been, désuet, « relique barbare » dirait Keynes. De nos jours, tout le monde a un ordinateur, un smartphone, une carte de crédit…

Tout le monde sait que le bitcoin vaut plus de 10 000 $ mais une once ou un gramme d’or ? 1 300 $ ? Et puis combien y-a-t-il donc de grammes dans une once ? Tout cela est bien compliqué… Au moins le bitcoin ne pèse rien, n’a aucune dimension , il n’est rien. Pas besoin de réfléchir.

Une nouvelle est tombée ce matin. L’inflation en Allemagne atteint 1,8%. Un Bund allemand à 10 ans (un bon du Trésor de l’Etat fédéral allemand) rapporte 0,5%. Donc quelqu’un qui place son argent dans de la dette de l’Etat fédéral allemand perd 1,3% par an. C’est ce qu’on appelle le « rendement réel ».

PROJET X – Inédit en France

Vous aviez l’intention d’acheter des bitcoins ?

STOP !

Ne faites rien avant d’avoir vu cette stratégie inédite en France, élaborée par notre tout nouveau spécialiste des cryptomonnaies : cliquez vite ici pour tout savoir.

Des rendements réels négatifs ne sont pas une nouveauté. Cela s’est déjà produit lors des chocs pétroliers des années 1970. C’est ce qui a enflammé l’or qui a culminé en 1980.

L’or s’est toujours enflammé lorsque les rendements réels devenaient négatifs. Pourquoi garder une monnaie dont le pouvoir d’achat s’érode, se disaient les investisseurs ?

Mais aujourd’hui nous avons le bitcoin, n’est-ce pas ? Bien plus pratique que l’or, pas vrai ?

Sauf que…

Rien peut-il avoir de la valeur et peut-on échanger quelque chose qui a de la valeur contre rien ?

Pour le moment, il semble bien que oui. Rien mais rare suffit. Cela restera-t-il vrai en 2018 ?

Nous saurons bientôt si les investisseurs étrangers qui stockent des euros et les Allemands qui voient leur épargne fondre préfèreront le bitcoin, l’or ou une autre devise.

Lorsque la dette américaine échappera à tout contrôle, que vaudront quelques pièces d’or et que vaudront les cryptomonnaies ? Avoir de l’or – quelque chose qui n’est la dette de personne – est une sage précaution. [NDLR : mais savez-vous quel or physique acquérir ? Découvrez ici cette pièce qui est aussi une devise et bénéficie à ce titre d’une fiscalité ultralight et comment vous la procurer très facilement.]

Mots clé : - -

Simone Wapler
Simone Wapler
Rédactrice en Chef de Crise, Or & Opportunités et de La Stratégie de Simone Wapler

Simone Wapler est ingénieur de formation. Elle a travaillé dans le secteur de l’ingénierie aéronautique. Cette double casquette ingénieur/analyste financier est un véritable atout qu’elle met au service des abonnés.

Elle aborde les marchés avec l’œil du professionnel, de l’ingénieur, de l’industriel, et non celui du financier.

Son expertise, notamment dans le secteur des métaux de base et des métaux précieux, lui donne une longueur d’avance, une meilleure compréhension des vrais tenants et aboutissants du marché des ressources naturelles — un marché par ailleurs en pleine expansion, dont Simone Wapler connaît parfaitement tous les rouages, notamment au niveau de l’offre et de la demande.

Pour en savoir plus sur Crise, Or & Opportunités et La Stratégie de Simone Wapler.

Visitez le site officiel de Simone Wapler : www.Simone Wapler.fr

2 commentaires pour “Le bitcoin ou de l’or pour 2018 ?”

  1. Les banques centrales adorent le bitcoin:il renforce la croyance du peuple dans la virtualité.Si un bitcoin virtuel a de la valeur,alors on peut imprimer autant de dollars adossés a rien du tout.

  2. je voudrais savoir si le lingot d’or aujourdhui très bas vas remonter car mon achat en 2011 40.000 euros = perte merci

Laissez un commentaire