Les articles de Le Mogambo Guru

Author Image for Le Mogambo Guru

Le Mogambo Guru

Richard Daughty  est associé gérant et directeur d'exploitation pour Smith Consultant Group, qui sert les secteurs financier et médical. Il est également l'auteur de la lettre d'information économique Mogambo Guru, un exercice visant à accumuler les sarcasmes sur ceux qui le méritent largement. Le Mogambo Guru est souvent cité dans le journal Barron's ou dans le Daily Reckoning, l'équivalent américain de La Chronique Agora.

Tchack, tchack, tchack, tchack !

| |

Dans un e-mail, j’ai reçu en pièce jointe un texte intitulé "Faites des gains grâce à la chute de la croissance financée par la dette", écrit par un certain Jim Quinn. Cela a tout de suite attiré mon attention, puisque je fais partie de ces gens de nature fainéante et cupide qui sont intéressés par tout ce qui commence par "faites des bénéfices" — et plus encore si on trouve le mot "facile" dans la suite de la phrase. J’ai été suffisamment intrigué par le titre pour lire le texte, et voir si le mot "facile" s’y trouvait !

L’euphémisme du siècle

| |

La lettre d’information Market Oracle ["L'Oracle des Marchés", NDLR] intervient dans le débat inflation-déflation et déclare : "la déflation liée au processus de désendettement ignore complètement le fait que nous ne vivons PAS dans les années 1930, mais dans une économie mondiale globalisée qui voit la convergence des PIB réels, puisque le monde en voie de développement dévore les ressources mondiales à un rythme plus rapide que celui auquel l’Occident réduit sa consommation"

Booms, bulle et Plans d’Investissement Secrets

| |

Acheter en permanence de l’or, de l’argent-métal et du pétrole est toujours la chose la plus intelligente à faire lorsque votre gouvernement idiot, désespéré, benêt, corrompu et à bout de ressources agit comme tous les autres gouvernements idiots, désespérés, benêts, corrompus et à bout de ressources qui ont créé trop de monnaie et se sont auto-détruits ces 4 500 dernières années

Moi, l’oncle Raymond et la Réserve fédérale

| |

Peter Schiff, de chez Euro Pacific Capital, nous a fait remarquer que la Réserve fédérale n’en avait pas fini de détruire l’économie, mais que "Bernanke et ses supporters ont affirmé que leurs mesures de relance prendraient fin dès que la reprise commencerait pour de bon". M. Schiff a aussi ajouté : "c’est sans compter que la ‘croissance’ créée par les mesures de relance est totalement dépendante de ces mesures. La ‘reprise’ cessera dès que l’on mettra un terme aux mesures de relance"

Nous avons trouvé le parfait investissement pour crétins

| |

Je reçois beaucoup de courrier concernant mon fanatisme pour l’or, l’argent et le pétrole, qui sont selon moi les meilleurs investissements à faire quand votre gouvernement fait des dépenses déficitaires et autorise la création de quantités hallucinantes de devises, dans notre cas par la Réserve fédérale, mais surtout pour le pétrole, que je vous conseille d’acheter, ce qui signifie bien évidemment acheter des actions d’entreprises pétrolières

Or, BRI et bullion : manipulation des banques centrales ?

| |

Un article intitulé "Les mystérieux échanges d’ordre de la BRI serviraient au renflouage d’une banque bullion", écrit par Adrian Douglas de chez MarketForceAnalysis.com, fait référence aux comportements étranges de la Banque des règlements internationaux au sujet de 380 mystérieuses tonnes d’or, impliquées dans un mystérieux échange avec des banques commerciales

Youpi ! Investir, c’est facile !

| |

Je ne l’ai pas entendu directement, mais j’ai lu que Ben Bernanke, président de la Réserve fédérale satanique, avait admis que "la situation budgétaire [des Etats-Unis] s’est détériorée de manière inquiétante depuis le début de la crise financière et de la récession". Bien évidemment, ni lui ni la Réserve fédérale ne vont en porter la responsabilité, même s’ils sont les seuls responsables, et il dit que le problème, c’est la situation budgétaire du gouvernement, puisque "l’augmentation exceptionnelle du déficit a en grande partie reflété les effets d’une économie faible au niveau des revenus d’impôts et des dépenses, ainsi que les actions politiques nécessaires prises pour éviter la récession et stabiliser les marchés financiers"

L’euro est dans un bateau…

| |

Vous avez déjà eu l’impression de vivre une sorte de rêve étrange, dans lequel quelqu’un vous plaque un oreiller sur le visage pour vous empêcher de respirer, et vous pouvez vaguement entendre vos enfants demander : "il est mort, là, maman ?", et vous vous débattez et vous hurlez "non, je ne suis pas mort, bande de crétins !", mais personne ne vous écoute ? Eh bien moi aussi ! J’ai cette même impression quand je regarde le système économique s’effondrer [...] c’est l’euro qui se trouve dans la partie du bateau qui coule le plus vite

La Réserve fédérale, suppôt de Satan ?

| |

Il est tout à fait clair pour moi que le gouvernement est mauvais et fou, c’est d’ailleurs ce qui explique pourquoi ils laissent la Réserve fédérale créer plus et plus encore de monnaie fiduciaire, pour gonfler l’offre en devise ; ce qui va faire monter l’inflation des prix, ce qui est exactement ce qu’on doit craindre en économie ; plutôt que d’insister sur le fait que la monnaie ne devrait être faite que d’argent-métal et d’or, comme le dit la Constitution, et que ça signifie qu’on devrait aller à Washington, tous les virer de leurs bureaux et m’installer moi

L’investissement, c’est facile !

| |

Investir dans l’or, l’argent et le pétrole quand le gouvernement dépense tant dans l’impression de billets par la Réserve fédérale rend l’investissement si facile que vous pouvez crier joyeusement : "l’or, l’argent et le pétrole ! Génial ! L’investissement c’est facile"

Le troisième tiers du Fabuleux Portefeuille Mogambo d’Investissements Sûrs

| |

Je suis, en un mot, dérouté, voire abasourdi par le concept même du doublement de la consommation de pétrole chaque année, qui est une prouesse incompréhensible, encore plus inquiétante quand on pense au fait que la consommation des Chinois ne part pas de zéro, puisque la "consommation de pétrole par les Chinois a atteint 8,5 millions de barils par jour l’année dernière, comparé à 4,8 millions en 2000, alors que les Etats-Unis ont consommé 18,5 millions de barils par jours en 2009".

De l’argent-métal… et des chiffres à faire baver (2)

| |

Comme le déclare James Cook, de InvestmentRarities.com, "rien qu’en Asie, l’équivalent de dix fois la population des Etats-Unis gagne désormais assez pour acheter des produits contenant de l’argent-métal. Et pendant ce temps, l’offre d’argent diminue !" Naturellement, avec ce genre d’accumulation de la demande, je suis investisseur dans l’argent-métal

De l’argent-métal… et des chiffres à faire baver (1)

| |

Si vous êtes comme moi, vous êtes un petit cochon avide et égoïste dont l’avarice ne connaît pas de bornes car vous voulez assez d’argent pour aller loin, très loin, et commencer une nouvelle vie avec un nouveau nom, une nouvelle identité, peut-être de nouvelles empreintes digitales et de nouvelles chaussures très classe — et les poches pleines de liquide à dépenser, mais pas des billets neufs et dont les numéros de série ne se suivent pas

Une hausse paralysante de la masse monétaire (2)

| |

Je sais parfaitement ce que voir son revenu disparaître implique — en grande partie à cause de ma pathétique tendance à lancer des "appels à l’aide" en dépensant stupidement l’intégralité de mon salaire en boisson et en jeu durant un court week-end qui n’a laissé aucune trace dans ma mémoire. Lorsque je suis rentré à la maison en réalisant que nous n’avions plus de nourriture ni d’argent pour en acheter, les insanités que j’ai dû écouter de la part de ma famille durant les mois qui suivirent — et qu’on me rappelle encore aujourd’hui — étaient mémorable, c’est le moins qu’on puisse dire, si bien que je ne peux qu’imaginer les cris, les hurlements et les sanglots lorsque "40% du total des revenus américains" disparaissent. Ouille

Une hausse paralysante de la masse monétaire (1)

| |

Aam Hamilton, de ZealLLC.com, nous rappelle que "l’inflation est purement et exclusivement un phénomène monétaire", ce qui ne signifie pas grand’chose en soi, mais devient bien plus effrayant lorsqu’il ajoute que la Monnaie à Maturité Zéro se rapproche à la vitesse grand V. Au cas où vous vous poseriez la question, la Monnaie à Maturité Zéro (MMZ) est considérée comme étant un équivalent raisonnable de l’évolution du M3 — la mesure la plus large de la masse monétaire, qui est importante car l’inflation de la masse monétaire signifie que l’inflation des prix à la consommation n’est pas loin

Une bombe nucléaire comptable tombe sur les valeurs bancaires US (2)

| |

L’arnaque évidente, ici, c’est que toutes ces choses perdant de l’argent seront refilées aux contribuables, comme on le découvre lorsqu’on nous explique que "Fannie et Freddie pourrait payer des primes d’assurances sur ces prêts au gouvernement fédéral, qui ‘agirait comme garant’ en endossant une part du risque de crédit". Hahahaha ! Parlons plutôt de tout le risque — c’est-à-dire 100%, parce que toutes ces choses ont 100% de chances de faire faillite, et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle on les a données à Fannie et Freddie pour commencer ! Hahaha !

Une bombe nucléaire comptable tombe sur les valeurs bancaires US (1)

| |

Les gens veulent savoir pourquoi la situation est si terriblement bizarre sur les marchés financiers — et je leur réponds qu’il y a plusieurs raisons à cela, et que toutes ont à voir avec l’avidité. Elles sont également liées au proverbe "il faut battre le fer tant qu’il est chaud", alors que Jim Sinclair de jsmineset.com nous rappelle que "le 15 novembre est le jour où une bombe nucléaire comptable sera lâchée sur les établissements financiers. Cette nouvelle exigence comptable demande la vérité sur la valeur de leurs produits structurés, également connus sous le nom de produits dérivés".

L’inflation veut manger vos enfants

| |

Si vous en avez assez de mes harangues constantes et irritantes en faveur des actions pétrolières, qu’il faut acheter d’une manière ou d’une autre, selon mes Stupides Instructions Mogambo (SIM), j’ai la fierté de vous présenter John Loeffler, qui accompagne James J. Puplava dans l’émission Financial Sense Newshour, et soutient la cause du Peak Oil en déclarant que lorsqu’on considère la production pétrolière, "si l’on regarde le nombre de pays ayant atteint leur pic par rapport à ceux pour qui ce n’est pas le cas, jusqu’à présent, 64 pays ont atteint leur pic pétrolier ; 36 n’y sont pas encore".

Un ressentiment extrême

| |

L’article commence ainsi : "un petit groupe d’économistes provenant d’universités, d’instituts de recherches et du gouvernement expriment clairement le blasphème selon lequel de nombreux Américains pourraient épargner moins que ne leur recommande l’industrie des services financiers — et dépenser plus — alors qu’ils sont jeunes. Le taux d’épargne négatif, disent-ils, est largement déformé". Avant de péter les plombs devant le complet ridicule de tout ceci, j’ai décidé de continuer ma lecture, de manière à ce qu’on ne m’accuse pas de "jugement hâtif".

Dollar contre Amero

| |

Si vous faites partie de ces gens qui pensent, bizarrement, que Cet Idiot de Mogambo (CIM) a assez de cervelle ou d’éducation pour avoir un point de vue sur quoi que ce soit, je vous ris au nez avec dédain, et je ris derechef lorsque vous me demandez ma Sotte Opinion Mogambo (SOM) sur l’euro, maintenant que vous commencez à vous inquiéter au sujet du dollar — et il est grand temps. Mais faisant preuve de bonté et de générosité, puisqu’on est encore en pleine période de bonnes résolutions, permettez-moi de vous dire avec toute la politesse dont je suis capable : "ne me faites pas rire, crétin ! (NMFPRC)".

Qui est le vrai voleur de hamburger?

| |

"en extrapolant, pour une retraite qui dure 20 ans, après avoir travaillé durant 40 ans, et si l’on désire obtenir une pension égalant 100% du pouvoir d’achat de votre revenu actuel, en tenant compte de l’inflation et des impôts, vous devez économiser 50% de votre revenu annuel, sur toutes les années que vous travaillez — c’est-à-dire les 40 ans de votre carrière ! Hahahaha ! Cinquante pour cent !".

Leçons de maternelle

| |

J’étais agrippé au bord de mon siège — probablement comme vous — attendant avec anxiété d’entendre ce qu’ Alan Greenspan pensait être la cause d’une courbe de rendement inversée ayant des effets si bénins. Et bla bla bla. Et lorsque j’ai enfin découvert ce qu’il voulait dire, mon mépris pour Alan Greenspan a grimpé de quelques degrés, dans la mesure où il déclare que c’est une "énigme", qui est le terme Greenspanien (lorsqu’on lit entre les lignes et qu’on interprète la manière dont ses lèvres se retroussent lorsqu’il déclare le mot "énigme") pour dire "je refuse de croire les tonnes de preuves déclarant que je suis le plus grand gaffeur économiquement inepte de la planète, comme cet Idiot d’Imbécile de Mogambo (IIM) le dit !"

Nous sommes tous des fanatiques de l’or

| |

Jim E., lecteur alerte, m’a envoy

Aux grands maux les grands remèdes

| |

Chaque fois que le prix de l’or augmente d’un dollar, cela augmente les pertes des banques de métaux. Chaque fois que les intérêts obligataires chutent d’une fraction de pour-cent, cela augmente également leurs pertes — et rend plus probable encore la possibilité de voir ces banques faire faillite, tandis que les banques centrales se feront avoir. Toutes ces organisations corrompues veulent donc voir baisser le prix de l’or, et vous pouvez parier votre premier bavoir qu’elles font tout ce qu’elles peuvent pour faire reculer le métal jaune, aussi pourrie, dégoûtante ou illégale que soit la méthode nécessaire.

Spaghettis économiques

| |

Et c’est là que "ça" se passe ! Sans prévenir, une combinaison dévoyée de forces invisibles, une coïncidence remarquable de vecteurs imprévisibles se produit — et une toute petite mini-goutte de sauce rouge est soudainement — et mystérieusement — propulsée en hauteur, toujours plus haut, suivant une trajectoire parfaitement parabolique dépassant de loin les moyennes statistiques de "dispersion d’éclaboussures de gouttelettes", et décrivant un arc, atterrit (plic !) sur la manche de ma — je veux dire votre — chemise… un unique petit point rouge de sauce marinara au milieu d’un océan de blancheur nette et amidonnée.