photo auteur
Simone Wapler
Rédactrice en Chef de Crise, Or & Opportunités et de La Stratégie de Simone Wapler

Simone Wapler est ingénieur de formation. Elle a travaillé dans le secteur de l’ingénierie aéronautique. Cette double casquette ingénieur/analyste financier est un véritable atout qu’elle met au service des abonnés.

Elle aborde les marchés avec l’œil du professionnel, de l’ingénieur, de l’industriel, et non celui du financier.

Son expertise, notamment dans le secteur des métaux de base et des métaux précieux, lui donne une longueur d’avance, une meilleure compréhension des vrais tenants et aboutissants du marché des ressources naturelles — un marché par ailleurs en pleine expansion, dont Simone Wapler connaît parfaitement tous les rouages, notamment au niveau de l’offre et de la demande.

Pour en savoir plus sur Crise, Or & Opportunités et La Stratégie de Simone Wapler.

Visitez le site officiel de Simone Wapler : www.Simone Wapler.fr

Les limites de la confiance

Rédigé le 1 janvier 1970 par Simone Wapler | Article

La Chine a annoncé fin juillet le décrochage du yuan par rapport au dollar. Une page d’histoire monétaire se tourne doucement : la fin du règne de l’étalon-dollar. L’improbable hausse simultanée de l’or et du dollar du mois de juin montre que la confiance des investisseurs dans le billet vert s’érode.

Les tendances du deuxième semestre

Rédigé le 1 janvier 1970 par Simone Wapler | Article

Les fluctuations à court terme de l’or dépendront donc du nombre de revirements d’opinion et notamment du comportement opportuniste des fonds de couverture. Toute monnaie fiduciaire naît affectée d’une maladie génétique grave : l’inflation par le recours facile des politiques à la planche à billets. Les évolutions des taux d’intérêt et des indices des marchés vont servir le cours de l’or.

Le GOR sous pression

Rédigé le 1 janvier 1970 par Simone Wapler | Article

Le GOR, ou “Gold Oil Ratio” est le prix de l’once d’or divisé par celui du baril. Depuis 1965, ce ratio se situe dans une bande de 5 à 30 avec une moyenne de 15. Et depuis que ce ratio est suivi, les cours de l’or et du pétrole évoluent toujours dans le même sens sauf à deux occasions récentes : 1975-1976, date du premier choc pétrolier, puis 1998-2001. Par deux fois, l’or jaune a décroché de l’or noir, en accusant un net retard.

Un moment propice pour prendre position

Rédigé le 1 janvier 1970 par Simone Wapler | Article

Durant le mois d’août, l’once d’or a sombré dans sa torpeur habituelle. Le début du mois de septembre l’a vu passer en dessous de la barre psychologique des 600 $ l’once. En cause : le reflux du pétrole sous 70 $, un relatif apaisement géopolitique et une vente d’or des banques centrales européennes. Depuis bien longtemps, le marché s’était habitué à ce que les ventes d’or programmées par les banques centrales ne se réalisent pas, mais cette fois, la BCE a remis 28 millions d’euros en or sur le marché.

Or : reprise de la hausse

Rédigé le 1 janvier 1970 par Simone Wapler | Article

Le cours de l’once a franchi les 600 $ à la fin du mois d’octobre et confirme son élan en ce début de mois de novembre (à 621 $ l’once le 17/11). Les élections américaines sont passées ; les USA vont goûter de la cohabitation ; le pétrole remonte et les inquiétudes sur le dollar se ravivent. Autant d’élément favorable au métal jaune. Seule ombre au tableau : un recul du cours des métaux de base qui pourrait se répercuter sur l’or. Mais la tendance de long terme reste haussière.

Or : le temps des warrants

Rédigé le 1 janvier 1970 par Simone Wapler | Article

Au début du joli mois de mai, le métal jaune a dépassé les 700 $, un nouveau record. L’horizon des 800 $ est en vue pour la fin de l’année ou le début de 2007. Le moment semble donc bien choisi pour sélectionner quelques warrants, en se fondant sur le fait que :
– L’or a encore une bonne marge de progression
– Les actions minières peuvent encore surperformer le cours du métal.