« Antifragilité », monnaies, or et bitcoin

Rédigé le 4 septembre 2017 par | Article, Or et Argent, Simone Wapler Imprimer

La Corée du Nord a encore fait exploser une bombe. Nos titres de journaux s’emplissent de mots inquiétants : « guerre, nucléaire, impuissance, urgence, folie ».

J’avoue, cher lecteur, que je suis troublée. Comme vous le savez, je pense que la guerre a toujours été l’ultime « plan de relance » des autorités et des grands planificateurs omniscients pris en flagrant délit d’incompétence.

Avec une guerre et un krach, Janet Yellen pourrait dire « la chute des marchés, ce n’est pas de notre faute, à la Fed, c’est à cause de la guerre ! »

Ce qui a tiré les Etats-Unis du marasme de la crise de 1929, ce n’est pas le New Deal comme voudraient le faire croire les keynésiens, mais la Seconde Guerre mondiale et son industrie de l’armement.

Les Français, eux, nostalgiques des Trente Glorieuses, oublient seulement que la croissance n’était que la reconstruction de l’après–guerre et non pas le fruit du génie du capitalisme d’Etat gaullien.

Votre compte épargne… gelé

Votre compte-titres… gelé

Votre assurance-vie… gelée

La menace se rapproche – et c’est _maintenant qu’il faut vous préparer :

Cliquez ici pour tout savoir !

Les marchés financiers vont–ils commencer à paniquer ? Comme vous le savez la création monétaire de cette décennie a été tout simplement renversante. En face, le résultat économique, lui, est pour le mieux languissant. L’argent factice a gonflé des bulles financières sans précédent. Ceux qui ont des plus–values voudront les sécuriser avant la débâcle. Quelle porte de sortie prendront–ils ?

J’identifie quatre portes de sortie possibles :

Comment se comportent nos trois actifs restant en concurrence depuis cette nuit ?

Sur Bloomberg, ce matin, les cours des bons du Trésor US à court terme sont en hausse (les rendements en baisse) et même les 10 ans et les 30 ans.

EDT = Eastern Time soit fuseau horaire de la côte est des Etats-Unis.

En revanche, sur coinmarket.cap, toutes les crypto–monnaies sont dans le rouge.

bitcoin

L’or lui, a bondi et s’affiche à 1 340 $ l’once.

Pour le moment, l’argent a l’air de préférer la porte de sortie « Gold » aux portes de sortie « crypto–monnaies ».

L’or, ce staphylocoque doré

Ce qui m’amène sur le terrain cher à Nassim Taleb : « l’antifragilité », cette faculté de quelque chose à se bonifier, s’améliorer au contact des épreuves. La monnaie–or a dans ce domaine une expérience digne de celle du staphylocoque doré ! Vous pouvez multiplier les « anti–or », il semble toujours vouloir refaire surface. L’or a vu des guerres mondiales, des bombes atomiques, des écroulements d’empires. Il a survécu.

Techniquement, le seuil des 1 300 $ l’once est très importante et casse une tendance baissière qui durait depuis sept ans.

Voici ce qu’en dit mon collègue Graham Summers de la lettre Crise, Or & Opportunités :

« L’or va maintenant rencontrer une résistance majeure dans la zone 1 330 $ – 1 440 $. Cependant l’or est un actif volatil. Il fait de son mieux pour rendre les choses aussi pénibles que possible à ses détenteurs (c’est spécialement vrai étant donné les manipulations abjectes dont il fait l’objet de la part des grandes banques).

En conservant cela à l’esprit, j’ai le sentiment que nous pourrions voir une consolidation autour de 1 300 $ avant que la hausse ne reprenne.

A long terme, l’or paraît fantastique. Le nouveau grand marché haussier est là. »

or gold

Cette analyse date d’avant le sixième tir d’essai coréen.

[NDLR : Pour profiter des analyses de Graham et miser sur l’effet de levier des mines d’or, nous avons sélectionné dans Crise, Or & Opportuniéé un petit producteur qui possède une caractéristique unique. Découvrez-le ici.]

Le cimetière des monnaies fiduciaires est quant à lui très bien garni. Mais oui, c’est vrai, le dollar fait preuve d’une longévité remarquable.

Quant aux crypto–monnaies, eh bien, nous devrions découvrir leur capacité d’antifragilité avec le temps. Mais j’aimerais bien que ce ne soit pas tout de suite, pas à l’épreuve du « feu et de la fureur ».

Simone Wapler
Simone Wapler
Rédactrice en Chef de Crise, Or & Opportunités et de La Stratégie de Simone Wapler

Simone Wapler est ingénieur de formation. Elle a travaillé dans le secteur de l’ingénierie aéronautique. Cette double casquette ingénieur/analyste financier est un véritable atout qu’elle met au service des abonnés.

Elle aborde les marchés avec l’œil du professionnel, de l’ingénieur, de l’industriel, et non celui du financier.

Son expertise, notamment dans le secteur des métaux de base et des métaux précieux, lui donne une longueur d’avance, une meilleure compréhension des vrais tenants et aboutissants du marché des ressources naturelles — un marché par ailleurs en pleine expansion, dont Simone Wapler connaît parfaitement tous les rouages, notamment au niveau de l’offre et de la demande.

Pour en savoir plus sur Crise, Or & Opportunités et La Stratégie de Simone Wapler.

Visitez le site officiel de Simone Wapler : www.Simone Wapler.fr

4 commentaires pour “« Antifragilité », monnaies, or et bitcoin”

  1. Bonjour,

    La raison de la baisse des cryptomonnaies depuis samedi 02 septembre n’est autre que l’interdiction des ICO par la banque centrale chinoise et les autorités chinoises.

    Concrètement, les entreprises chinoises ne peuvent plus recevoir d’investissement par BITCOIN et autres cryptos.

    Ils vont plus loin, les entreprises qui ont bénéficiés de cela doivent rembourser leurs preteurs, et cela pose la question de l’argent sale.

    A court terme, la baisse risque de continuer sur l’ensemble des cryptos, faites attention.

  2.  » Ce qui a tiré les Etats-Unis du marasme de la crise de 1929, ce n’est pas le New Deal comme voudraient le faire croire les keynésiens, mais la Seconde Guerre mondiale et son industrie de l’armement.  »

    En fait dire que se sont les dépenses publiques d’armement qui ont relancé l’économie c’est une vision profondément keynésienne et un argument régulièrement employé par les économistes keynésiens pour prouver (selon eux) leurs théories.

    La vérité est que l’économie Américaine a été soutenu par le démentiellement d’une large partie du New Deal (jugé contraire à la constitution par la cour suprême), l’afflux massif de capitaux étrangers fuyant la guerre, le communisme et le fascisme qui faisait rage dans le reste du monde (les USA était le safe haven ultime), ainsi que le retour dans les banques de l’épargne qui avait été thésaurisée dans le contexte de la crise financière.

  3. La prochaine guerre mondiale pourrait être nucléaire. Tout se met en place pour cela et désolé de le dire, pas par la faute du soi-disant fou Kim Jong-Un. Le vrai fou est le Deep state américain, l’unique responsable de l’application réelle de la bombe atomique(2 fois en 1945) et l’unique possesseur à vouloir sortir des accords nucléaires pour mieux tromper le monde comme il sait si bien le faire au nom de la « Démocratie » et de la « Liberté ». Mais quid des radiations électromagnétiques sur les marchés High Frequency, les codes « multisécurisés » des « cryptomonnaies », du réseau internet, de la domotique etc.? Je ne vais pas entrer dans le détail car trop long, mais il faut juste savoir qu’un simple four à micro ondes sur le réseau WIFI ou les BOX internet, donc Internet est déjà un sacré problème… Alors une bombe H(Coréenne car à la mode de l’actualité, alors que celles américaines bien plus puissantes, nombreuses et nuisibles depuis 1950, personne n’en parle dans les « merdias ») . Imaginez juste une seconde ce que votre fortune en actions, en obligations ou mieux en Bitcoins deviendra, comme les « clouds » ces gourmands d’énergie polluante et inutiles pour le marketing behavioriste?! 🙂

  4. « Mes remerciements les plus sincères au gouvernement américain, au sénateur McCain et au sénateur Lieberman pour avoir poussé Visa, MasterCard, Payal, AmEx, Mooneybookers, et autres à ériger un blocus bancaire illégal contre WikiLeaks à partir de 2010. Cela nous a incité à investir dans Bitcoin – avec un rendement de plus de 50 000 %. » – Julian Assange, fondateur de Wikileaks (source : Twitter).

    https://twitter.com/JulianAssange/status/919247873648283653

    https://bitcoin.fr/les-remerciements-de-julian-assange/

    https://journalducoin.com/bitcoin/julian-assange-remercie-letat-americain-institutions-financieres/

Laissez un commentaire