Ces Américains qui consomment plus sont pourtant plus pauvres

Rédigé le 16 novembre 2016 par | Inflation, dettes et récession, Simone Wapler Imprimer

Les statistiques économiques ne reflètent plus ce qu’éprouvent les gens au quotidien — d’où le rejet du « système ». Pour le protéger et se protéger, les élites en place forgent des lois à leur avantage, ce qui ne va que renforcer le populisme et mettre en danger l’euro.

Les dépenses de consommation au détail ont augmenté de 0,8% en octobre aux Etats-Unis. Une bonne nouvelle dans un pays dont l’économie dépend pour les deux tiers de la consommation. C’est le meilleur chiffre depuis deux ans, la preuve d’une éclatante santé économique. Sauf que…

Les statistiques économiques ne recoupent pas ce que les gens vivent au quotidien. Les racines du « populisme » s’engraissent sur ce terreau.

Nous expliquons cela par le «  créditisme » et la monnaie falsifiée. La plupart des statistiques mesurent en monnaie. La monnaie est majoritairement du crédit qui n’est adossé à rien, qui est créé par les banques commerciales sans contrepartie autre que la bénédiction d’une banque centrale.

Croissance du PIB, inflation, pouvoir d’achat, revenu, tout repose sur une mesure de prix. Par exemple, si le prix de l’immobilier augmente, les statisticiens concluront que le patrimoine des propriétaires augmente. Mais comment évolue le pouvoir d’achat immobilier ? Et si les prix sont falsifiés par le crédit trop abondant ?

-8% de pouvoir d’achat immobilier en 10 ans et -20% de pouvoir d’achat automobile en 40 ans

En réalité, le pouvoir d’achat régresse lorsqu’on ne le mesure pas en monnaie. Sinon comment expliquer cette surprenante statistique : la taille moyenne d’un appartement neuf aux Etats-Unis est de 87 m2, 8% de moins qu’il y a 10 ans, selon Challenge ? Si les promoteurs réduisent la taille des biens, à votre avis, est-ce parce que les acquéreurs (ou les locataires) sont plus riches ou moins riches qu’il y a dix ans ? Non, simplement, le pouvoir d’achat immobilier s’est réduit de 8% alors même que les taux sont au plus bas depuis 10 ans.

Ce chiffre vous en dit bien plus long que les statistiques de revenus disponibles par habitant ou d’évolution de pouvoir d’achat qui reposent elles-mêmes sur des indices des prix…

Le pouvoir d’achat immobilier des Américains diminue, le pouvoir d’achat automobile en heures de travail aussi, comme le rappelait Bill Bonner (ici et ici). Là où en 1976 il fallait 990 heures de travail pour acheter un pick-up Ford F-150, il faut aujourd’hui 1 220 heures. -20% en quarante ans.

Moins d’immobilier, plus de travail pour acheter un véhicule utilitaire de base, … Où est l’enrichissement ?

Mensonges statistiques et votes populistes partout dans le monde

Comme les statistiques ne collent plus avec ce que vivent les gens alors que les élus, les économistes les medias prétendent que leurs statistiques sont fiables et véridiques, les gens « votent mal ». lls votent « hors système » pour des candidats qui disent qu’ils vont les défendre, eux, leurs frontières et leur pouvoir d’achat. N’importe qui leur semble préférable aux défenseurs du système existant, un système qui les appauvrit, enrichit les déjà riches et les rentiers de ce système.

Pour se défendre des gens qui votent mal, la Parasitocratie va s’enfoncer dans plus de trucage statistique, d’argent falsifié, de crédits bidons, de règlements, de normes et de lois pour se protéger.

Cet homme s’appelle Jason Hanson et il peut vous sauver la vie

Quoi ?!?

Découvrez dès maintenant une toute nouvelle manière d’envisager votre sécurité et celle de vos proches en cliquant ici.

Vous voulez un exemple, en France, ici et maintenant ? La loi Sapin 2, évidemment. Titre d’un  éditorial du journal Les Echos en date du 14 novembre : « La loi Sapin II, un progrès pour notre justice ». Sans rire. Une tribune signée d’un avocat, Pierre-Olivier Sur. Un juriste défend une loi faite pour protéger l’Etat, l’industrie financière et spolier les individus. « Plus se multiplient les lois et les ordonnances, plus foisonnent les voleurs et les bandits », analysait déjà Lao-Tseu 550 ans avant Jésus-Christ.

Dans trois semaines, un référendum va demander aux Italiens de plébisciter Matteo Renzi alors que les banques du pays sont en déroute, que les déposants de Monte Paschi dei Siena sont spoliés, qu’Uni Credit cherche 12 milliards d’euro pour se recapitaliser. Attendez-vous à ce que les Italiens « votent mal », à leur tour. Les indécis représentent 25,9% selon le dernier sondage. Vraiment indécis ou plutôt pas désireux d’avouer que, plutôt que de soutenir le système qui les ruine, ils préfèrent ce que les medias présentent comme le camp de l’obscurantisme, de la dé-mondialisation, du racisme, du xénophobisme ?

La hausse des taux d’emprunt des pays et le « refus du système » des populations ne présagent rien de bon pour le futur de l’euro en 2017. Etes-vous financièrement prêt à assumer une nouvelle crise de l’euro ? Votre banque résistera-t-elle, votre assurance-vie sera-t-elle « indisponible » ? Toutes les réponses et les solutions pour vous préparer sont ici. Ne tardez pas.

Simone Wapler
Simone Wapler
Rédactrice en Chef de Crise, Or & Opportunités et de La Stratégie de Simone Wapler

Simone Wapler est ingénieur de formation. Elle a travaillé dans le secteur de l’ingénierie aéronautique. Cette double casquette ingénieur/analyste financier est un véritable atout qu’elle met au service des abonnés.

Elle aborde les marchés avec l’oeil du professionnel, de l’ingénieur, de l’industriel, et non celui du financier.

Son expertise, notamment dans le secteur des métaux de base et des métaux précieux, lui donne une longueur d’avance, une meilleure compréhension des vrais tenants et aboutissants du marché des ressources naturelles — un marché par ailleurs en pleine expansion, dont Simone Wapler connaît parfaitement tous les rouages, notamment au niveau de l’offre et de la demande.

Pour en savoir plus sur Crise, Or & Opportunités et La Stratégie de Simone Wapler.

Un commentaire pour “Ces Américains qui consomment plus sont pourtant plus pauvres”

  1. Oui enfin, les gens sont stupides mais en plus ils comptent bien le rester ! De manière générale, j’irai jusqu’à dire que les gens détestent réfléchir, ils préfèrent même se prendre des coups de bâton plutôt que de réfléchir, ils sont prêts à accepter toutes les humiliations les plus inimaginables plutôt que de réfléchir ! C’est pitié tout ce que vous voulez mais ne me demandez pas de réfléchir ! Comme si réfléchir était la pire des punitions qui puisse être infligée ! Aux gens vous leurs demandez d’effectuer ce choix :  »Tu préfères réfléchir ou te prendre un balai dans le cul » 99 % d’entre eux préféreront se prendre un balai dans le fion ! Enfin bref, quel bonheur que de vivre sans crédit mais quand on n’est pas riche !

Laissez un commentaire